Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 22:35

Voici le lien pour le télécharger :

http://ar.islamway.net/book/6875/%D8%A5%D8%B4%D9%83%D8%A7%D9%84%D9%8A%D8%A9-%D8%A7%D9%84%D8%A5%D8%B9%D8%B0%D8%A7%D8%B1-%D8%A8%D8%A7%D9%84%D8%AC%D9%87%D9%84-%D9%81%D9%8A-%D8%A7%D9%84%D8%A8%D8%AD%D8%AB-%D8%A7%D9%84%D8%B9%D9%82%D8%AF%D9%8A

Quelques commentaires :

http://www.al-afak.com/showthread.php?t=12125

... et un article récent de l'auteur (indépendamment de savoir s'il est crédible ou non) :

http://www.taibaoui.com/index.php?type=2&detail_prod=168&idcatMenu=0&niveauMenu=0&limite=0

ويبين الغزالي خطر التساهل في التكفير فيقول: "والذي ينبغي الاحترازُ منه التكفيرُ ما وُجد إليه سبيلاً، فإنّ استباحةَ الدماء والأموالِ من المصلّين إلى القبلة المصرّحين بقول: لا إله إلا الله محمّد رسول الله، كلّ ذلك خطأ، والخطأ في تركِ ألفِ كافر في الحياةِ أهونُ من الخطأ في دمٍ لمسلم"

انظر : طبقات الشافعية , تاج الدين السبكي (6/168) , وأعيان العصر , الصفدي (3/429 , 451) .

ويقول في نص آخر –نقله عنه ابن تيمية مقررا له-: "التكفير حكم شرعي يرجع إلى إباحة المال وسفك الدماء والحكم بالخلود في النار, فمأخذه كمأخذ سائر الأحكام الشرعية, فتارة يدرك بيقين, وتارة يدرك بظن غالب, وتارة يتردد فيه, ومهما حصل تردد فالتوقف عن التكفير أولى, والمبادرة إلى التكفير إنما تغلب على طباع من يغلب عليهم الجهل".

انظر : الجامع لسيرة ابن تيمية , عزير شمس وعلي العمران (544)

Partager cet article

Repost 0
Publié par mizab
commenter cet article

commentaires

aymen 20/06/2014 01:22

بارك الله لك في علمك

mizab 20/06/2014 04:05

Pour enlever tout amalgame, voici une classification intéressante :

Les différentes catégories d’individus

Pour mieux cerner la divergence, il incombe de mettre en lumière un certain nombre de points.

Premièrement : selon l’opinion la plus répandue des traditionalistes, celui qui n’a jamais entendu parler de la législation mohammadienne, et qui en d’autres termes n’a pas reçu la preuve céleste est excusable indépendamment de savoir dans quelle époque et à quel endroit il se trouve. Dès lors, la religion à laquelle il adhère sur terre (juive, chrétienne, païenne) aura une influence sur la relation que nous aurons avec lui.

Quant à son statut dans l’au-delà, il est le même qu’ahl el fatra (l’intervalle entre deux périodes prophétiques). Selon la tendance la plus vraisemblable, cette catégorie d’individus sera éprouvée le Jour de la résurrection ; celui qui passera cette épreuve gagnera le Paradis et celui qui échouera sera jeté en Enfer. Allah () révèle à ce sujet : Nous n’allions châtier personne avant d’envoyer un messager.

Deuxièmement : il existe plusieurs catégories de mécréants et païens ayant reçu le message prophétique et la preuve céleste, mais qui ensuite n’ont pas embrassé l’Islam :

1- Ceux qui ont renié le message par orgueil.
2- Ceux qui ne porte pas attention à cette religion et qui s’en détournent.
3- Ceux qui suivent aveuglément (taqlid) leurs ancêtres, et qui, pour préserver leur rang et leur richesse, ont renoncé à la foi.

Il va sans dire que ces trois catégories d’individus ne sont pas musulmans (Juifs, chrétiens, idolâtres, etc.), mais des mécréants d’origine (kuffar asliyun). Ce constat est l’un des principes élémentaires de la religion musulmane.

Troisièmement : un adepte de l’Islam qui commet de la grande association délibérément et en tout âme et conscience. Ce cas est le même que les précédents.

Quatrièmement : ici se situe la divergence. Autrement dit, est-ce qu’un adepte de l’Islam qui commet une annulation de la religion par erreur (khata), interprétation (ta-wil) ou par ignorance est un mécréant ou devient un apostat ? Ou bien faut-il attendre avant de le condamner qu’il comprenne la preuve céleste ?

Les anciens et les grandes références traditionalistes établissent que l’iqâma el hujja est une condition requise avant de se prononcer sur un cas particulier. Il n’existe pas de divergences sur le principe en lui-même, comme nous l’avons vu dans Éclaircissement. Cependant, certains textes des savants de aimmat e-da’wa (les imams de la da’wa najidte) laissent à penser le contraire. Le problème, c’est qu’il faut distinguer dans leur discours entre le statut absolu (hukm el mutlaq) d’un acte et son application sur un cas particulier (hukm el mu’ayin) qui varie en fonction des contextes.

Par exemple, Sheikh Mohammed ibn ‘Abd el Wahhab et ses élèves condamnent certains de leurs opposants à la mécréance ou à l’association, étant donné qu’ils se sont chargés eux-mêmes d’établir la preuve céleste contre eux.

aymen 20/06/2014 01:22

salam alayka akhi al karim,
cette analyse est tout a fait convaincante et les versets montrent bien que les attributs pejoratifs,avec lesquels allah a qualifié ces mecreants, ils les ont merités apres que la preuve leur soit etablie, mais il faut bien admettre que certaine fois, que ce soit dans des versets ou des hadiths comme celui ou le prophete dit que son pere est au feu alors que c'était avant la venue du prophete et apres que les religions precedentes ont été falsifiées, des personnes ont été jugés mecreantes alors que la preuve ne leur a pas été etabli.
je veux bien accepter cette analyse que tu as faite, qui est convaincante ,mais il reste un point c'est que l'on sait que certaines personnes le message ne leur est pas parvenu ou d'autre n'ont pas fait leurs recherches de la verité . cela, sont ils excusés ou pas?
et je precise je ne parle pas des gens qui sont dans des contrées tres eloignés, mais de ceux qui peuvent avoir acces a cette verité apres une recherche sachant qu'ils ont les moyens a leurs dispositions.
je considere que c'est un detournement certes moindre que celui a qui on a etablie la preuve, mais aussi que la sagesse d'allah veut que si cette personne été bien allah lui aurait facilité cette verité, mais allah n'est pas injuste et il se peut que certaine fois la preuve ne soit pas etabli a certaines personnes et qu'allah sait a l'avance qu'ils n'accepteront pas le message, comme ceux qui diront a allah fait nous revenir on fera le bien et allah leur repond meme si il les ferait revenir il retournerait a leur mecreance.
c'est pour cela que l'approche des savants qui n'excusent pas, lorsqu'ils ont fait la difference entre ahkam addunya et ahkam al akhira, enlevent tout ambiguité et c'est allah qui connait mieux sa creation, est ce que untel est excusé ou pas?
et le coran est une preuve clair et net, c une preuve etablie pour celui qui l'entend ou le lit, comment apres ça on excuse celui qui adore autre qu'allah?!
wallahou a'lam
autre chose les versets que tu as ramenés ne prouvent pas qu'allah ne les considéraient pas mecreants ou associateurs avant que la preuve ne leur soit etablie.


quoi qu'il en soit, les adeptes du 'udhr ont leur preuves, je ne pense pas qu'ils suivent leur passions et que leur but est le haqq, mais me concernant cette avis ne m'apaise pas et me laisse des ambiguités, et je prefere laisser à allah, celui qui sait tout, d'excuser ou pas celui qui tombe dans le chirk akbar. et il faut juger sur l'apparent car on ne connait pas ce qu'il y a dans le coeur des gens, et on ne connait pas la situation de chaque personne, est ce qu'elle a fait ses recherches ou pas, est ce que la preuve lui a été etablie ou pas, mais on le juge selon son apparence et si il se repent allah accepte son repentir, et si il meurt meme avec, meme chose et c allah qui sait.

je repete je ne suis pas la pour faire un jidel ou te convaincre, ou ne pas respecter ton avis, mais c'etait pour voir est ce que tu m'aurais eclairé et enlevé les ambiguités que je trouve dans l'autre avis et peut etre que tu m'aurais fais revenir sur l'autre avis .
bref je reste sur mon avis.
وفقك الله لكل خير، و اساله ان يزيدك علمً

mizab 20/06/2014 04:02

waffaqaka Allah li kulli kheir !

Le livre cité dans l'article répond à tes interrogations, et j'ai moi-même développé la chose à plusieurs reprises...

J'expliquais notamment que ahl el fatra ont un statut particulier, qui est que sur terre, ils sont mécréants, mais les savants n'ont pas une opinion uniforme sur leur statut dans l'au-delà...

La plus pertinente est de dire qu'ils seront éprouvés le jour de la résurrection...

Le problème est de faire un qiyas de ce genre d'individus qui sont des mécréants d'origine avec un musulman qui commet une annulation de l'Islam...

mais pour revenir au livre, il dit que la distinction entre ahkam e-duniya et akham el akhira est une opinion mukhdith à double titre :

pour le qias en question, et pour le fait que ses tenants l'appliquent particulièrement au shirk akbar, et voient l'excuse en gros dans les autres annulations de l'Islam, même s'ils enrobent leur arguments avec la distinction entre les questions élémentaires de la religion et les autres questions, entre les questions claires et subtiles...

car, d'une part, cette classification n'est pas propre au shirk akbar...

mais, tout cela, je l'ai déjà expliqué à maintes reprises...

Je ramenais notamment l'explication de sheikh el Albani qui dit certes qu'on les juge selon leur apparence, mais pour dire l'inverse, soit qu'en principe, avant iqama el hujja, les musulmans ignorants qui commettent du shirk akbar restent affiliés à l'Islam...

c'est la hujja qui va décider de leur sort, et après dans tous les cas, leur sort revient à Dieu, qu'on les kaffar ou non, donc, c'est un faut argument que de dire qu'ils ne sont pas musulmans en apparence, et que leur sort revient à Dieu...

Bref, je te recommande vivement de lire ce livre qui te dissipera de nombreux points in sha Allah !

personnellement, je n'ai jamais lu un livre qui expose aussi l'avis des modernes et notamment des anti 'udhr...

wa Allah a'lam !

waffaqaka Allah li kulli kheir !

abu abdillah 18/06/2014 09:43

par contre je ne traite pas de jahmi ou de mourji celui qui voit l'excuse.

mizab 18/06/2014 11:51

C'est tout à ton honneur, en sachant que j'ai déjà répondu aux arguments que tu avances plus haut dans l'un des premiers articles que j'ai fait sur le sujet et dont voici le passage qui nous intéresse :

Quant au Verset : penses-tu que la plupart entendent ou comprennent ; ils sont plutôt comme du bétail ou encore plus égarés. Il ne signifie pas, qu’ayant perdu l’ouïe et la raison, ils sont incapables de comprendre le discours qu’ils reçoivent. Il veut cependant dire que ces deux sens leur sont inutiles, puisqu’ils les utilisent à mauvais escient. La preuve, c’est qu’un autre passage du Coran nous apprend qu’effectivement, ils ne leur servent à rien : Nous avons jeté bon nombre d’hommes et de djinns en Enfer ; ils ont des cœurs avec lesquels ils ne comprennent pas, des yeux avec lesquels ils ne voient pas, des oreilles avec lesquelles ils n’entendent pas. Ceux-là sont comme du bétail ou pire encore, ceux-là sont les insouciants.

Ainsi, ils ne mettent pas leur sens au service de la vérité. En cela, ils sont comparables à ceux qui en sont dépourvus. C’est pourquoi, Allah qualifie les hypocrites de : sourds, muets, et aveugles, ils ne peuvent revenir. Un autre Verset explique en quoi, ils sont sourds, aveugles, et muets, en disant : Nous leur avons donné l’ouïe, la vue, et un cœur, mais leur ouïe, leur vue, et leur cœur ne leur ont servit à rien, puisqu’ils reniaient les Versets d’Allah. Souvent, Allah rend la pareille aux mécréants, à travers notamment les Versets : Nous avons enveloppé leur cœur d’un voile pour leur empêcher de comprendre et Nous leur avons bouché les oreilles. Ils disaient auparavant : N’écoutez pas ce Coran (cette lecture) et faites diversion, ainsi aurez-vous le dessus sur lui. C’est alors que : Allah scella leur cœur et leurs oreilles et Il mit un voile sur leurs yeux. Lorsque tu lis le Coran, nous mettons un voile entre toi et ceux qui ne croient pas à l’au-delà. Vois-tu celui qui prend ses passions pour divinité et qu’Allah a égaré en toute connaissance. Ceux-là, Allah les a maudits et les a rendus sourds et aveugles. Ils ne pouvaient voir ni entendre.

Si Allah empêche les mécréants d’avoir accès au message, à quoi bon alors leur demander des comptes le jour du Jugement dernier ? En fait, ils cultivent les fruits de leurs actes, Allah a plutôt mis un sceau dans leur cœur en raison de leur mécréance, Leur cœur est malade, mais Allah l’a rendu encore plus malade, et pour avoir dit : « nos cœurs sont enveloppés. » Allah les a plutôt scellés en raison de leur mécréance ; ainsi, ils ne croient que très peu. Nous retournons leur cœur et leur regard comme ils n’y avaient pas cru la première fois, et nous les laissons sombrer dans leur rébellion. Lorsqu’ils s’égarèrent, Allah égara leur cœur ; certes, Allah ne guide point les pervers.

Ainsi, Allah les a bien pourvus des sens leur permettant d’avoir accès à la vérité, mais après l’avoir refusé, Allah les a châtiés en leur empêchant de comprendre et en les égarant d’avantage. Nous retrouvons ces trois étapes dans un seul et même contexte : Un Livre dont les Versets sont détaillés, une lecture arabe pour des gens qui savent • annonciateur et avertisseur, mais comme la plupart d’entre eux se sont détournés, ils n’entendent point. Au départ, le Coran s’adresse à des hommes qui en comprennent le sens, mais comme ils se sont détournés, Allah les a châtiés en leur empêchant désormais d’entendre la vérité.

abu abdillah 18/06/2014 09:36

et aussi
"وَقَالُوا رَبَّنَا إِنَّا أَطَعْنَا سَادَتَنَا وَكُبَرَاءَنَا فَأَضَلُّونَا السَّبِيلَا

abu abdillah 18/06/2014 09:34

et ce verset fait vibrer mes oreilles:
"لو علم الله فيهم خيرا لأسمعهم"

mizab 18/06/2014 11:46

Amin !

Wa anta kadhalik !

Ne pas être d'accord sur une question (ijtihadiya ou juz-i non kulli) où règne la divergence entre savants traditionalistes est une chose, ne pas respecter la position adverse en fonder dessus le wala et le bara en est une autre...

Que tu ne conçoive pas telle ou telle juz-iya du sujet est une chose et est même tout à fait concevable et respectable...

Que les arguments de l'autre tendance ne t'aient pas convaincu est tout à fait concevable et même honorable, car tu respectes l'autre opinion...

Ce sont des choses tout à fait naturelles de diverger sur des points juz-i de la 'aqida, ce qui en fait des masail far'iya non asuliya, juz-iya non kulliya...

En sachant que j'ai déjà répondu à maintes reprises sur l'analogie avec les juifs et les chrétiens, et sur les versets que tu mets en avant, mais là, c'est un autre sujet...

L'essentiel, pour moi, est que tu respectes l'autre opinion, ce qui est le cas, baraka Allah fik !

Le reste est tout à fait secondaire à mes yeux, ou en tout cas, à ce niveau de la discussion...

fataha Allah 'alaika wa waffaqaka li kulli kheir !