Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 13:32

Le kharijisme

(Partie 1)

Sahl e-Tusturî : « Cette nation se divise en soixante-treize sectes ; soixante-douze d’entre elles sont vouées à la perdition, toutes haïssent le sultan ; la secte sauvée est la seule qui est avec le sultan. » [Voir : qût el qulûb (2/242) d’abû Tâlib el Makkî.]

Louange à Allah le Seigneur de l’Univers ! Que les Prières et le Salut d’Allah soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur ses proches et tous ses Compagnons !

[Quand la vérité est venue, le faux fut anéanti ; le faux devait s’anéantir].[1] [Nous lançons la vérité contre le faux afin qu’elle le transperce, et le voici anéanti].[2]

Kharijite avec les prédicateurs et murjites avec les gouverneurs ?

Que disent les textes et les anciens sur les Kharijites ?

(Quiconque se détourne du Messager après avoir connu la bonne voie, en voulant suivre un chemin différent de celui des croyants, Nous lui ferons subir les fruits de son abandon, et allons lui assigner la Géhenne et quelle bien vilaine destinée est-elle !) [Les femmes ; 115].

Dhû el Khuwaïsira interpella le meilleur des hommes (r) en ces termes en ces termes : « Sois juste ! Tu n’as pas été juste.

  • Malheur à toi, lui lança-t-il, qui peut se vanter d’être juste si je ne le suis pas. »

Après le départ de cet individu, le Messager (r) prévint : « Il y aura dans la postérité de cet homme, des gens devant la prière desquels vous aurez honte, et devant l’adoration desquels vous aurez honte. Mais, ils sortiront plus vite de la religion que la flèche transperce sa proie. Où que vous les trouviez, tuez-les. »[3]

• Selon une version : « Ce partage ne fut pas motivé pour le Visage d’Allah. »[4]

• Une version précise : « Si je parvenais à leur époque, je les exterminerais comme le peuple de ‘Âd. »

• Selon un hadîth : « Toutes les fois qu’ils montrent une corne, on la leur coupe. »[5]

• Selon une version : « Toutes les fois qu’ils montrent une corne, on la leur coupe. Cela se reproduira plus de vingt fois jusqu’à ce que l’Antéchrist sorte au milieu d’eux. »[6]

• Un autre hadîth nous les décrit ainsi : « Ils tuent les adeptes de l’Islam et épargnent les païens. »[7]

• Selon Abû Umâma : « … Chiens de l’Enfer ! Chiens de l’Enfer ! Chiens de l’Enfer ! Ils sont les pires des hommes qu’on tue sous la voûte céleste… Heureux sont ceux qui les tuent ou qui se font tuer par eux ! »[8]

• D’après el Bukhârî et Muslim en effet, selon ‘Ali (r), j’ai entendu dire le Messager d’Allah (r) : « À la fin des temps, il y aura des hommes qui seront jeunes en âge et faibles d’esprit. Ils auront les meilleures paroles qui puissent être, mais leur foi ne dépassera pas leur gosier et ils sortiront de la religion comme la flèche transperce sa proie. Combattez-les où qu’ils soient, car il y aura une récompense le Jour de la Résurrection pour celui qui les aura combattus. »[9]

• Selon Hudhaïfa (t) : « Les gens interrogeaient le Prophète (r) sur le bien, tandis que moi, je le questionnais sur le mal pour éviter qu’il m’atteigne. Je lui demandai : Messager d’Allah, nous étions dans le paganisme et le mal avant qu’Allah nous ramène le bien. Mais est-ce qu’après ce bien, il y aura un mal ?

  • Oui, me répondit-il.
  • Est-ce qu’après ce mal, le bien reviendra à nouveau ?
  • Oui, mais il y aura de la fumée.
  • Quelle sera cette fumée ?
  • Des gens qui suivront une autre tradition que la mienne, et une autre voie que la mienne. Ils feront des choses que vous apprécierez en d’autres que vous apprécierez moins.
  • Après le retour de ce bien, est-ce que le mal reviendra ?
  • Oui, des troubles aveugles ! des prêcheurs aux portes de la Géhenne ; ils y propulseront ceux qui répondront à leur appel.
  • Messager d’Allah ! Décris-les-moi.
  • Ils feront parties des nôtres et parleront notre langue.
  • Que m’ordonnes-tu de faire si je parviens à cette époque ?
  • Reste avec le groupe et son imam.
  • Et s’il n’y a ni groupe ni imam ?
  • Écarte-toi de tous les groupes existants, lui répondit-il, même si tu devais t’agripper à la racine d’un arbre, et rester ainsi jusqu’à la mort. »[10]

• Une version d’Abû Dâwûd ajoute : « Après cela, qu’est-ce qu’il y aura ?

  • L’antéchrist qui aura avec lui un fleuve et un feu ; celui qui plongera dans son feu aura sa récompense et ses fautes pardonnées, mais celui qui plongera dans son fleuve aura ses fautes sur son compte, et sa récompense effacée.
  • Et après cela, qu’est-ce qu’il y aura ?
  • Après cela, il y a aura la fin du monde. »[11]

• « Lorsque l’épée sera brandie contre eux, elle ne sera plus rengainée jusqu’à la fin des temps. »[12]

• « La main d’Allah est sur le groupe, celui qui s’en sépare, c’est pour aller en Enfer. »[13]

• Le Prophète (r) a dit : « Le sang du musulman est sacré, sauf dans trois cas : l’homme marié adultère, le meurtrier, et celui laisse sa religion et qui s’écarte de la communauté. »[14]

• « Celui qui va à l’encontre du groupe délie l’Islam de son cou. »[15]

• D’après e-sahîh : « Celui qui meurt en s’étant écarté du groupe d’un empan connaitra une mort païenne. »[16]

• « Ils sont jeunes et simples d’esprit. »[17]

• D’après e-Dârimî, selon el Hakam ibn el Mubârak, selon ‘Amr ibn Yahyâ, j’ai entendu dire mon père des paroles qu’il a prise de son père : nous avions l’habitude de nous assoir devant la porte d’ibn Mas’ûd (t) avant la prière du ghadât. Dès qu’il sortait, nous l’accompagnions à la mosquée. Un jour, Abû Mûsâ el Ash’arî (t) vint nous voir pour nous demander : « Est-ce qu’Abû ‘Abd e-Rahmân est sorti ?

  • Non, lui avions-nous répondu ? »

Il s’assit alors avec nous jusqu’au moment où il fit son apparition. Nous nous levâmes ensemble et nous prîmes la direction de la mosquée. En cours de route, Abû Mûsâ prit la parole pour dire : « Abû ‘Abd e-Rahmân ! Je viens de voir un peu plus tôt à la mosquée une chose qui m’a paru étrange, mais qu’Allah soit loué, qui n’était que du bien.

  • Et qu’est-ce que tu as vu ?
  • Si tu restes en vie, tu le verras toi-même. »

Puis, il expliqua : « J’ai vu dans la mosquée plusieurs groupes assis en attente de la prière. À la tête de chaque groupe, il y avait un homme qui donnait des instructions à ses membres ayant tous des pierres à la main. « Dites cent fois Allah akbar ! lançait-il. » Ils s’exécutaient, puis il disait : «« Dites cent fois lâ ilâh illâ Allah ! » Ils s’exécutaient, puis, il disait : « Dites cent fois subhâna Allah ! »

  • Que leur as-tu dit, demanda ibn Mas’ûd ?
  • Rien du tout ! J’ai préféré attendre tes instructions ou d’avoir ton avis.
  • Tu aurais pu leur dire de compter leurs péchés, en leur garantissant qu’aucune de leurs récompenses ne sera négligée. »

Puis, il continua sa route, et nous en fîmes de même. En entrant, il rejoignit l’un de ces groupes devant lequel il s’arrêta, avant de lancer : « Qu’est-ce que vous êtes en train de faire devant mes yeux ?

  • Abû ‘Abd e-Rahmân ! Nous comptons avec nos pierres nos takbîr (dire Allah akbar ndt.), tahlîl (dire lâ ilâh illâ Allah ndt.), et nos tasbîh (dire subhâna Allah ndt.) !
  • Comptez plutôt vos péchés, et moi, je vous garantis qu’aucune de vos récompenses ne sera négligée. Malheur à vous, vous la nation de Mohammed ! Comment pouvez-vous courir aussi vite à la perdition ? Les Compagnons de votre Prophète (r) sont encore nombreux, ses habits n’ont pas encore été usés, et ses couverts n’ont pas encore été cassés. Par Celui qui détient mon âme dans Sa Main ! Soit, votre religion est meilleure que celle de Mohammed, soit vous êtes en train d’ouvrir une porte à l’égarement !
  • Abû ‘Abd e-Rahmân ! Nous ne voulions faire que du bien.
  • Combien de gens veulent-ils faire le bien sans n’y parvenir ! Le Messager d’Allah nous a rapporté : « Le Coran ne dépassera pas le gosier de certains gens qui le liront » Par Allah ! Je me demande si la plupart d’entre eux ne seront pas des vôtres. »

Puis, il se détourna d’eux. ‘Amr ibn Salima a dit : « J’ai vu la plupart d’entre eux brandir leur épée contre nous à la bataille de Nahrawân dans les rangs des kharijites. »[18]

À suivre…

Par : Karim Zentici

http://mizab.over-blog.com/

[1] Le voyage nocturne ; 81

[2] Les prophètes ; 18

[3] Rapporté par el Bukhârî (5057) et Muslim (1066), selon ‘Alî ibn Abî Tâlib (t).

[4] Rapporté par el Bukhârî (3150) et Muslim (1062), selon ibn Mas’ûd (t).

[5] Rapporté par ibn Mâja (174), selon ‘Abd Allah ibn ‘Omar – qu’Allah les agréé son père et lui –.

[6] Rapporté par ibn Mâja (174), selon ‘Abd Allah ibn ‘Omar – qu’Allah les agréé son père et lui – ; Sheïkh el Albânî l’a authentifié dans sahîh sunan ibn Mâja (144).

[7] Rapporté par el Bukhârî (3344) et Muslim (1064), selon Abû Sa’îd el Khudrî (t).

[8] Rapporté par e-Tirmidhî (3000), et el Âjjurî à qui revient l’énoncé ; Sheïkh el Albânî l’a authentifié dans sahîh sunan e-Tirmidhî (2398).

[9] Sahîh el Bukhârî (2930), et Muslim (1066).

[10] Rapporté par el Bukhârî (3606), Muslim (1847) ; l’expression « des troubles aveugles » ne se trouve pas dans ses deux recueils, mais dans le musnad d’Ahmed (23282).

[11] Rapporté par Abû Dâwûd (4244) et Ahmed dans el musnad (23429), selon Hudhaïfa ibn el Yamân (t).

[12] Rapporté par Ahmed (5/278), selon Thawbân (t).

[13] Rapporté par el Hâkim dans el mustadrak (1/115), selon ‘Abd Allah ibn ‘Omar – qu’Allah les agrée son père et lui –.

[14] Rapporté par el Bukhârî (6878) et Muslim (1676), selon ‘Abd Allah ibn Mas’ûd (t).

[15] Rapporté par Abû Dâwûd (4758) ; il compte parmi les compléments d’Abd Allah le fils d’Ahmed dans le musnad de son père (21570), selon Abû Dharr (t).

[16] Rapporté par el Bukhârî (7054) et Muslim (1849), selon ibn ‘Abbâs – qu’Allah les agrée son père et lui –.

[17] Extrait du hadîth d’Alî dont nous avons évoqué précédemment les références.

[18] Rapporté par e-Dârimî dans son recueil e-sunan (210).

Partager cet article

Repost 0
Publié par mizab
commenter cet article

commentaires