Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 18:19

Architecture et extension de la mosquée du Prophète (r)

La construction et l’entretien des mosquées est l’un des actes de dévotion les plus méritoires, comme le révèle le Verset : [… et purifie Ma Maison pour les fidèles qui font le tawâf et qui se tiennent au cours de la prière debout, inclinés et prosternés] [Le pèlerinage ; 26].

Un hadîth, qui est communément transmis, nous apprend également : « Allah construit un palais au Paradis à quiconque construit une mosquée dans la seule ambition de plaire à son Visage. » Les lignes qui suivent retracent succinctement les étapes de la construction et de l’agrandissement du masjid e-nabawî depuis ses débuts.

Dès son arrivée à Médine, sa terre d’exil, le Messager (r) fit monter les murs de sa future mosquée qui ne dépassait pas trente-cinq mètres de long sur trente mètres de large. Celle-ci devint vite trop étroite à mesure que le nombre de fidèles prenait de l’ampleur. Elle fut agrandie pour mesurer cinquante mètres de côté, soit approximativement 2500 m².

Le sceau des prophètes (r) devint ainsi l’initiateur de tous les travaux qui allaient suivre, et instaura un usage (sunna) qui vaut une récompense immense. Les différents gouvernants qui se succédèrent tout au long de l’Histoire contribuèrent à cette noble tâche. Le premier en date fut le Khalife ‘Omar (t), et son successeur, ‘Uthmân ibn ‘Affân (t) lui emboita le pas. El Walîd ibn ‘Abd el Malik se chargea de cette initiative chez les omeyades, et el Mahdî ibn Mansûr de la dynastie abbasside en reprendra le flambeau. À son époque, le Sultan Qaïtabâya entreprit la restauration des lieux et le Sultan ottoman ‘Abd el Majîd reprendra son extension. Sous l’ère saoudienne, le Roi ‘Abd el ‘Azîz écrivit une nouvelle page de son histoire et donna l’exemple aux artisans des futurs agrandissements, ses héritiers (Su’ûd, Faïsal, et Khâlid) – qu’Allah leur fasse miséricorde à tous –.

Plus récemment, le nombre de pèlerins visiteurs augmenta sensiblement, et au mois de safar 1405 h. le Serviteur des Lieux saints, le Roi Fahd – qu’Allah lui fasse miséricorde – posa la première pierre du plus grand projet d’agrandissement de la Mosquée de Médine jamais réalisé à ce jour. En muharram de l’année suivante, les travaux effectifs eurent lieu et ils se prolongeront jusqu’en 1414 h. Le vendredi 4/11/1414 h. (qui correspond au 15/04/1994 de l’ère chrétienne), le souverain alors en place posa symboliquement la dernière pierre de ce projet béni.

L’État asura la surface nécessaire, et s’appropria plus de 100 000 m² autour de la noble mosquée ; il dédommagea à 100 % tous les voisins dépossédés. L’extension s’évalue à 82 000 m², et la surface totale des travaux, qui est cinq fois plus grande que les dimensions initiales, englobe environ 98 500 m². La capacité d’accueil passa de 28 000 à environ 250 000 fidèles à l’intérieur des murs et sur la terrasse qui fut aménagée pour la prière (tapis, dalle en marbre, etc.). La terrasse mesure à elle seule 67 000 m². Si on ajoute l’esplanade alentour, en période de grosse affluence, la nouvelle mosquée peut contenir pas moins d’un million de fidèles.

La nouvelle extension repose sur 2174 piliers entourés de marbre blanc ; un pilier réclame à lui seul douze blocs marbrés (marbre ajouté à d’autres pierres de toute nature) qui, une fois assemblés, donnent l’impression d’être un seul bloc. Il a fallu extraire dix-sept mille tonnes de marbre de Carrare qui ont donné, pour équiper tous les piliers, vingt-cinq mille blocs.

Six nouveaux minarets surplombent la nouvelle bâtisse (leur nombre monte désormais à dix). Haut de 104 m chacun, leur sculpture harmonieuse est un plaisir pour les yeux. Au-dessus de chaque minaret, un croissant de lune mesurant six mètres et pesant 4,5 tonnes, tend vers le ciel.

27 coupoles parsèment le toit de la nouvelle construction. Celles-ci sont munies d’une ouverture/fermeture automatique alternant entre optimisation de la climatisation (lors des fermetures) et aération naturelle (lors des ouvertures). Elles contribuent en grande partie à la luminosité naturelle des lieux. Une seule d’entre elles pèse 80 tonnes ; elle est enrobée de l’intérieur d’une large couche de bois prestigieux incrusté de pierres précieuses et orné d’une panoplie de couleurs. Malgré son poids, elle met une minute pour s’ouvrir totalement (leur ouverture manuelle prendrait trente minutes).

Les portes, d’une beauté éclatante, ont été fabriquées à partir du meilleur bois de teck. Il a fallu faire sécher plus de 1600 m³ de bois uniquement pour les portes et le cadre des fenêtres ; celles-ci ont été assemblées sans l’utilisation de clous. Une seule porte pèse 2,5 tonnes, et pourtant, son équilibre est parfait et sa manipulation est d’une extrême facilité. Un seul gardien suffit pour l’ouvrir, comme s’il s’agissait d’une porte normale. L’ensemble, qui compte cent unités, est réparti sur quatorze grandes entrées ; sept d’entre elles rassemblent sept portes, trois autres en ont trois, et quatre d’entre elles en ont deux. Plusieurs entrées n’en ont qu’une.

La nouvelle bâtisse est flamboyante avec son jeu de fenêtres, son éclairage, et son style qui s’accorde en parfaite harmonie avec l’ancienne structure. Les murs intérieurs et extérieurs sont émaillés d’un assortiment de marbres et de pierres industrielles aux couleurs les plus variées et offrant aux yeux un véritable régal !

Un sous-sol, aussi grand à peu de choses près que la nouvelle mosquée, a été intégré au projet. Celui-ci est équipé de 144 appareils climatiseurs. Il possède également de nombreux services (une salle de contrôle des machines, un poste de sécurité, une chambre de sonorisation, etc.). La nouvelle expansion est entourée d’une esplanade et d’un espace aménagé pour la prière et long de 235 000 m² recouvert de dalles et de granites colorés d’arabesques.

Le projet de rénovation comprenait également l’aménagement d’une centrale hydraulique et de climatisation (et d’un générateur électrique de réserve) pour fournir la mosquée en eau fraiche et en air conditionné. L’installation, qui se trouve à 7 km du masjid, occupe une superficie de 70 000 m². Plusieurs bâtiments assurent son fonctionnement : un pour l’équipement de la climatisation, un pour les condenseurs, un pour l’énergie électrique de réserve. L’équipement de la climatisation est composé de six machines capables pour une seule de dépenser plus de 3 400 tonnes d’énergie. En d’autres termes, une seule machine fournit au site 819 000 m³/heure d’énergie par le biais de conduits souterrains qui, via les sous-sols alimentent les 144 appareils climatiseurs.

Il existe donc un tunnel partant de la centrale hydraulique et de climatisation jusqu’aux sous-sols de la mosquée. Long de 7 km, il est de forme carrée avec une largeur de 6, 10 m et une hauteur de 4, 10 m. Le passage souterrain est traversé par deux tubes mesurant 90 cm chacun et assurant un circuit continu entre la centrale et la mosquée ; à l’allée, ils véhiculent l’eau fraiche et au retour, ils ramènent l’eau pour la refroidir à nouveau. Le tunnel est ponctué de 31 chambres d’aération pour assurer la ventilation nécessaire.

Des parkings à double étage ont également été planifiés. Ils s’étalent sur une superficie avoisinant les 400 000 m² (390 000 m² plus exactement). Situés en dessous des côtés nord, sud, et ouest de l’esplanade entourant la mosquée, leur dimension est immense : 550 m pour le côté sud, 550 m pour le côté nord, et 350 m pour le côté ouest, soit au total 2,90 km². Ceux-ci peuvent accueillir jusqu’à 4200 voitures et donnent accès à la mosquée par des escaliers roulants (des escaliers normaux ont également été prévus). Il y a même des ascenseurs pour personnes âgées, et pour handicapés. Ils abritent également des cabines électriques et mécaniques, en plus des bureaux nécessaires à leur fonctionnement. Un système de canalisation gère les eaux potables et usées. Un système d’aération perfectionné est opérationnel avec mesureur de pollution en option. Il faut compter également le système de sécurité, d’alerte, anti-feu, etc. Les murs sont recouverts de plaques de béton et de pierres industrielles. Le carrelage, également en béton, est paré de dessins d’ornements.

Chaque parking est adjacent à des salles d’ablution qui s’étendent sur quatre étages souterrains (l’ensemble compose une unité). Chaque unité propose 6000 robinets et 2000 toilettes. Par mesure de précaution, les sources d’alimentation en électricité de la mosquée et des parkings ont été diversifiées ; deux d’entre elles ont été confiées à la compagnie d’électricité locale. Quand l’une tombe en panne, l’autre prend le relais. Il arrive très rarement que les deux ne soient pas opérationnelles. Une solution d’urgence est prévue grâce à six générateurs électriques de réserve qui se déclenchent automatiquement. Il existe une quatrième solution de rechange grâce aux batteries électriques utilisées en temps normal pour certaines tâches importantes de la mosquée.

L’extension du roi Fahd place la mosquée du Prophète (r) au cœur du plan global d’urbanisation de Médine. Celui-ci axe ses efforts sur l’aménagement et le développement de la zone d’activité qui entourent les Lieux saints, tout en respectant l’harmonie de la ville.

Le roi ‘Abd Allah – qu’Allah lui fasse miséricorde –, qui succéda à son frère, engagea des travaux gigantesques dans le cadre d’une nouvelle extension. Des moyens énormes ont été investis au service des pèlerins et des fidèles (de nouveaux bureaux, parasols, etc.). Le fils d’Abd el ‘Azîz entérina l’idée de grands parasols réclamant des efforts colossaux. Avec des matériaux de haute qualité, il fallait en fabriquer 250 spécialement pour la mosquée, et les monter ensuite sur les piliers extérieurs qui parsèment les quatre côtés de l’esplanade. Un système ultrasophistiqué assure leur activation à distance. Ils couvrent désormais 143 000 m² de la surface totale en plein air, et peuvent abriter chacune plus de 300 fidèles.

En outre, six passages côté sud sont protégés par ces parasols. Dès la fin des travaux, les premiers modèles furent opérationnels et donnèrent entière satisfaction, grâce à Dieu. Il faut dire que le pays fabricant est un grand expert en la matière. Malgré cela, de retouches techniques, au niveau des matériaux et même du design furent apportées à la nouvelle série. Il fut proposé deux tailles (14,40 m et 15,30 m) offrant une belle oscillation entre les rangées. En position fermée, ils mesurent tous 21, 70 m. quand ils sont déployés, ils rendent un grand service aux fidèles pendant l’office, notamment à l’occasion du sermon du vendredi ; ils protègent de la chaleur des rayons du soleil, et les jours de pluie, ils les épargnent de glisser ou de tomber (le marbre mouillé est particulièrement glissant ce qui est très dangereux). Ils viennent donc accomplir leurs rituels en toute quiétude.

Des ventilateurs mobiles furent installés en bas des parasols. Dotés de vaporisateurs d’eau, ils répandent un climat de bonne humeur sur les abords de la façade. La rénovation de la cour ouest fut incluse au grand projet d’agrandissement du Roi ‘Abd Allah. Longue de 30 500 m², elle reçut les mêmes aménagements que les trois autres côtés. Depuis le ramadhân de l’an 1429 h., elle est opérationnelle et accueille, depuis, un grand nombre de prieurs, quand le besoin le réclame.

Deux étages occupent ses parkings souterrains. Le premier est réservé aux bus et aux taxis, et le second aux véhicules privés. Quatre sous-sols sont destinés à plusieurs services qui sont répartis sur quatre étages. Chaque étage compte 888 toilettes, et 1823 robinets pour les ablutions. Le site entier est assorti de 44 escaliers électriques, 12 ascenseurs, en plus des escaliers normaux, et des toilettes réservées aux handicapés et personnes âgées.

Ces travaux de rénovation devraient dans une large mesure, par la Volonté d’Allah, offrir une plus grande facilité d’accès au lieu de prière et plus de sérénité aux visiteurs et aux pèlerins qui n’auront plus qu’à se concentrer sur leurs rituels.

Qu’Allah récompense le Roi ‘Abd Allah de la meilleure façon et qu’Il le bénisse pour ses efforts !

La Vice-présidence générale des affaires de la mosquée du Prophète (r)

Partager cet article

Repost 0
Publié par mizab
commenter cet article

commentaires

Abou Hafsa 28/09/2015 11:58

As Salamou Alayka.
Akhy l-karim peux-tu me contacter sur mon adresse email min fadlik j'ai une demande a te faire. Baarakallahou fik

mizab 28/09/2015 12:41

Wa 'aleikom salem wa rahmat Allah !

Wa fik baraka Allah !

Je préfère que tu me contactes toi, car je ne suis pas doué pour ce genre de choses, voici mon adresse :

citizenkan@hotmail.fr