Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 21:52

Les lumières de la chaire des Lieux saints

(Partie 1)

Avant-propos

Au nom d’Allah, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux

Louange à Allah, nous Le louons, nous Lui implorons Son aide et Son pardon ! Nous cherchons refuge auprès de Lui contre les maux de nos âmes et les méfaits de nos actions ! Celui qu’Allah guide, nul ne peut l’égarer et celui qu’Il égare nul ne peut le guider.

J’atteste qu’il n’y a d’autre dieu en dehors d’Allah, digne d’être adoré Seul et sans associé, et j’atteste que Mohammed est Son serviteur et Son Messager ! Que les Prières d’Allah et Son Salut soient sur lui, ainsi que sur ses proches, et ses Compagnons !

Le Bien-aimé (r) préconise : « Celui qui vivra parmi vous assistera à de nombreuses divergences. Accrochez-vous donc à ma tradition et à celle des nobles khalifes bien guidés après moi. Tenez-la bien et prenez-la fermement par les molaires. Et méfiez-vous des choses nouvelles, car toute nouveauté est innovation et toute innovation est égarement. » [Rapporté par Abû Dâwûd, et e-Tirmidhî.]

Le musulman ne peut jouir d’une vie heureuse sans n’évoluer dans un climat de paix, la conscience tranquille pour sa famille ; il se sent à l’abri des troubles qui mettent en danger sa sécurité, sa religion, son honneur, et sa richesse. La Législation musulmane veille à protéger la société contre les pensées dévastatrices. Voici une compilation de citations des Imâms des Lieux saints qui, tel un phare, montre la voie aux jeûnes pour les maintenir sur les sentiers battus. Plusieurs supports ont été prévus en vue de vulgariser au maximum cet ouvrage honorable (livres, réseaux sociaux, panneaux d’information). Nous sommes avant tout redevables à Allah (U), puis aux efforts que les autorités en place déploient pour sa jeunesse. Nous n’oublions pas, au passage, d’exprimer notre reconnaissance envers les responsables des Lieux saints représentés par le Président des Affaires des Mosquées de La Mecque et de Médine Son Éminence D. ‘Abd e-Rahmân ibn ‘Abd el ‘Azîz e-Sudaïs, Son Éminence le Vice-président des Affaires de la Mosquée de Médine Sheïkh ‘Abd el ‘Azîz ibn ‘Abd Allah el Fâlih, le Président adjoint des Affaires de la Mosquée de Médine Son Éminence D. ‘Alî ibn Sulaïmân el ‘Ubaïd pour leur dévouement au service des pèlerins en visite à la Mosquée du Prophète (r) et leur contribution à la campagne de sensibilisation de la jeunesse contre les mauvaises pensées.

J’implore Allah Tout-Puissant de nous orienter vers les œuvres qu’Il aime et agrée !

Que les Prières d’Allah soient sur notre Maitre Mohammed, ainsi que sur ses proches, et tous ses Compagnons !

Service de prévention des dérives idéologiques

La Vice-présidence des Affaires de la Mosquée de Médine

L’importance de préserver la société contre les dérives idéologiques

• Notre législation lumineuse veille à préserver des dérives idéologiques au niveau des individus, des sociétés et de la Nation.

Sheïkh D. ‘Abd e-Rahmân e-Sudaïs.

• La protection contre les dérives idéologiques signifie chez les musulmans de vivre en paix et en sécurité dans leurs pays.

Sheïkh D. ‘Abd e-Rahmân e-Sudaïs.

• Les dérives idéologiques entrainent souvent des dérives comportementales et sociales.

Sheïkh ‘Abd e-Rahmân e-Sudaïs

• Il est impératif de préserver les esprits contre les dérives idéologiques à une époque où nombreux sont ceux qui se sont écartés avec force de la voie de la modération.

Sheïkh ‘Abd e-Rahmân e-Sudaïs.

• Les mosquées, les foyers, les écoles, et les médias sont, des canaux qui, en principe, véhiculent des idées saines en mettant à l’abri des dérives idéologiques.

Sheïkh ‘Abd e-Rahmân e-Sudaïs.

• Il incombe de veiller, par tous les moyens, à la paix sociale en mettant l’accent sur la prévention des courants hérétiques et marginaux.

Sheïkh ‘Abd e-Rahmân e-Sudaïs.

• En faisant un constat sur l’état de la Nation, on cède vite au pessimisme, car tous les facteurs de déstabilisation sont bien implantés et n’attendent plus que la chute.

Sheïkh ‘Abd e-Rahmân e-Sudaïs.

Les bienfaits de la paix sociale

• Le climat de paix est un bienfait inestimable qu’Allah fait don aux hommes. Quand il est mis à mal, en proie aux guerres intestines, la vie se transforme en véritable calvaire, et tout se dégrade.

Sheïkh D. ‘Alî el Hudhaïfî.

• Sans paix, la richesse n’a aucune valeur, et la vie n’a aucune saveur ni aucune rayonnement !

Sheïkh D. ‘Alî el Hudhaïfî.

• La paix est un véritable bienfait d’Allah qu’il incombe sans cesse de garder à l’esprit, de rappeler aux autres, et de préserver.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• Quand la paix est ébranlée à sa base, en mettant ainsi en péril le bien-être et la concorde sociale, il faut s’attendre au pire.

Sheïkh ‘Abd e-Rahmân e-Sudaïs.

• La paix est un bienfait qu’il faut accueillir avec reconnaissance, en multipliant les éloges d’Allah en droite ligne avec le Verset : [Une fois en sécurité, invoquez Allah qui vous a enseignez tout ce que vous ignoriez] [La vache ; 139].

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• La paix est source d’espoir et de bien-être qui vont engendrer et diversifier les activités humaines au service de la société.

Sheïkh D. ‘Alî el Hudhaïfî.

• Quand le climat de paix, ce bienfait sans prix, s’évapore, il laisse place à la recrudescence de l’ignorance, de l’injustice et de la spoliation.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• La paix est l’un des fondements de la vie en société, et sans elle, elle ne peut s’épanouir.

Sheïkh D. ‘Alî el Hudhaïfî.

• La paix et la foi répandent la concorde, et la bonne humeur à l’origine de la prospérité économique et des échanges.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• Le Prophète (r) a dit : « Quand on passe la nuit, en bonne santé, le foyer en sécurité, et le pain quotidien assuré, on est comblé, comme si on avait tous les biens de la terre entre les mains. » Rapporté par e-Tirmîdhî et jugé « bon » par el Albânî.

• La foi et la paix sont étroitement liées, comme le révèlent les Versets : [Lequel de nos deux groupes est-il plus à même d’être en paix ? Dites-le si vous le savez ! • Les croyants dont la foi n’est pas entachée d’une injustice, ceux-là sont en paix et guidés sur le droit chemin] [Le bétail ; 81-82].

Sheïkh ‘Abd e-Rahmân e-Sudaïs.

• Quand on cherche sa voie sans passer par l’Islam, on s’égare du chemin ; quand on vise la réforme sans passer par celui-ci, on essuie un échec, quand on aspire à la domination sans passer par lui, on subie une cuisante humiliation, et quand on lorgne la paix en sans passant tout autant, on déchante aussitôt.

Sheïkh Sâlih el Budaïr.

• La paix, qui est une fin en soi, est indispensable à la survie des intérêts matériels et spirituels des hommes.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• L’Islam accorde une grande importance à la paix sociale, et met un certain nombre de lois au service de cet objectif ; il interdit notamment le désordre et le mal de toute sorte.

Sheïkh D. ‘Alî el Hudhaïfî.

• L’Islam, qui apporte paix et sécurité, est la seule solution pour les peuples en les immunisant contre les divergences et la division.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• La paix et la sécurité sont des objectifs indispensables au maintient des sociétés, seul un insolent dira le contraire.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• Le mot paix, dans son acception la plus large, veille au bon déroulement de la vie matérielle et spirituelle de la société.

Sheïkh ‘Abd e-Rahmân e-Sudaïs.

• Depuis combien de temps maintenant nourrissons-nous l’espoir que les patries musulmanes jouissent à nouveau de la stabilité, au milieu d’un havre de paix, loin des troubles qui les déchirent actuellement.

Sheïkh Husaïn Âl e-Sheïkh.

• Rien n’est plus précieux, après la foi, que la paix et la sécurité. La sécurité, qui est antonyme de la peur, apporte la paix intérieure, la sérénité, le repos et la tranquillité.

Sheïkh D. ‘Alî el Hudhaïfî.

• Les troubles entrainent des dégâts irréversibles (morts d’innocents, recrudescence de veuves et d’orphelins.)

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• La paix est une noble ambition qui maintient la survie de l’espèce humaine ; elle est le fondement de la civilisation, à laquelle aspirent toutes les sociétés et tous les pouvoirs en place.

Sheïkh D. Sâlih ibn Humaïd.

• Nous sommes en bonne santé, en pleine possession de nos forces, dans un havre de paix, alors remercions Dieu qui nous a gratifiés de Ses bienfaits. Nous avons le devoir envers lui, mais aussi envers les générations futures, et notre patrie, de rester loyal envers notre religion.

Sheïkh Husaïn Âl e-Sheïkh.

• En matière d’objectif, la paix passe avant l’alimentation, car dans un climat d’insécurité, la nourriture est sans saveur, l’affliction hante les esprits, le sommeil est inconfortable, et le repos est absent. Selon l’adage, quand on a peur, on ne vit plus.

Sheïkh D. Sâlih ibn Humaïd.

• La foi et la paix sont étroitement liées, comme le révèle le Verset : [Les croyants dont la foi n’est pas entachée d’une injustice, ceux-là sont en paix et guidés sur le droit chemin] [Le bétail ; 82].

Sheïkh D. Sâlih ibn Humaïd.

• La paix garantit la protection du citoyen (sa vie, son honneur, et ses biens), la sécurité des routes, l’application des peines, l’urbanisation, le développement économique, et la croissance de la natalité.

Sheïkh D. Sâlih ibn Humaïd.

• La paix garantit le bon déroulement de la prédication, l’influence des mosquées, la prière en commun notamment le vendredi, la prééminence de la religion, la propagation de la morale, l’éradication des mauvaises mœurs, la paix intérieure et la stabilité publique.

Sheïkh D. Sâlih ibn Humaïd.

• Quand la paix est ébranlée – qu’Allah nous préserve –, les troubles, qui font trembler la nation jusqu’à ses fondations, s’installent et entraine la recrudescence du mal, dans un climat où le bien et le mal s’entremêlent – qu’Allah nous préserve –, ce qui rend la tâche des partisans de la vérité encore plus ardue sur la voie de la réforme.

Sheïkh D. Sâlih ibn Humaïd.

• Le climat d’insécurité – qu’Allah nous préserve –, fait la joie des bandits de grands chemins et des voleurs, ouvre la porte à l’anarchie, et à la loi de la jungle.

Sheïkh D. Sâlih ibn Humaïd.

• La paix, dans son acception la plus large, est une priorité pour chaque nation, car à la base de la stabilité et du bien-être social.

Sheïkh ‘Abd e-Rahmân e-Sudaïs.

• Nul ne conteste que la sécurité et la stabilité sont des nobles objectifs auxquels aspirent tous les peuples de la terre.

Sheïkh ‘Abd e-Rahmân e-Sudaïs.

• L’arme favorite des comploteurs antimusulmans est la déstabilisation de leur pays en vue d’y propager la division et l’insécurité.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• L’Islam est la seule solution pour les peuples ; garant de la paix et de la sécurité, il est un rempart contre la divergence et la division.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• Le manque de vigilance peut vouer un pays à la destruction en mettant à mal ses richesses et ses infrastructures vitales.

Sheïkh D. ‘Abd el Bârî e-Thubaïtî.

• Toute société qui entretient la paix et la sécurité s’épanouit spirituellement.

Sheïkh D. ‘Abd el Bârî e-Thubaïtî.

• La paix garantit l’influence des mosquées, l’observance de l’office, la protection de l’honneur des personnes, la sécurité des routes, la propagation du bien, notamment la prédication, l’application des lois de la religion, avec les peines corporelles à leur tête.

Sheïkh D. ‘Abd el Bârî e-Thubaïtî.

• Quand la paix est branlante, le niveau d’insécurité augmente sensiblement et la peur envahit les maisons.

Sheïkh D. ‘Abd el Bârî e-Thubaïtî.

• La paix individuelle est tributaire de la paix générale ; chacun citoyen a le devoir civique d’y contribuer en vue d’assurer un bon climat.

Sheïkh D. ‘Abd el Bârî e-Thubaïtî.

• Il suffit aux peuples de suivre la voie traditionaliste dans leur relation avec Dieu et entre eux pour rassurer la conscience des gouverneurs et des citoyens, à l’abri des révoltes et des guerres intestines.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• La paix et la stabilité d’une société est assurée grâce aux citoyens qui font des efforts de piété dans l’obéissance au Très-Haut et à Son Messager.

Sheïkh D. ‘Abd el Bârî e-Thubaïtî.

Traduit par : Karim Zentici

http://mizab.over-blog.com/

http://www.mizab.org/

Partager cet article

Repost 0
Publié par mizab
commenter cet article

commentaires