Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 16:54

Les lumières de la chaire des Lieux saints

(Partie 2)

La vie des innocents est sacrée

• Le pire des désordres sur terre est d’associer des idoles au Très-Haut, de suivre ses passions, et de prendre une vie qu’Allah a rendue sacrée.

Sheïkh D. ‘Alî el Hudhaïfî.

• Le Prophète (r) affirme : « Injurier le musulman est un acte de perversion, mais le tuer est un acte de mécréance. » Rapporté par el Bukhârî et Muslim.

• Le Prophète (r) établit : « Le croyant est à l’aise dans sa religion tant qu’il ne fait pas couler le sang sacré. » Rapporté par el Bukhârî.

• Le Prophète (r) préconise : « Ne redevenez pas, après moi, des mécréants en vous tranchant la gorge les uns les autres. » Rapporté par el Bukhârî et Muslim.

• Le meurtre est un crime odieux peu importe que la victime soit musulmane ou sous la protection des musulmans par le biais d’accords militaires ou diplomatiques.

Sheïkh D. Salâh el Budaïr.

• Ses derniers temps, les mouvements de déstabilisation pullulent dans les rangs de la Nation, à tel point que le musulman n’a plus de valeur ; on ne respecte plus son sang ni son honneur ni ses biens.

Sheïkh D. Su’ûd Shuraïm.

• Seuls des monstres peuvent attaquer par surprise des agents de la paix en pleine prière dans la mosquée ; ces criminels ne craignent pas Dieu et ont peu de considération pour le sacré.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• Le Prophète (r) préconise : « Votre sang et vos biens vous sont sacrés, au même titre que, en ce jour-ci, ce territoire où nous sommes. » Rapporté par el Bukhârî et Muslim.

• La Législation musulmane interdit de brandir une arme ou un couteau contre un musulman, même pour s’amuser.

Sheïkh D. Salâh el Budaïr.

• Le Messager d’Allah (r) prévient : « Celui qui prend les armes contre nous ne fait pas partie des nôtres. » Rapporté par el Bukhârî et Muslim.

• Chaque musulman quelque peu cultivé sait que le meurtre est le pire des grands péchés ; il est tellement grave qu’il est lié, dans les textes, à l’association.

Sheïkh D. Sâlih ibn Humaïd.

• L’Islam condamne très sévèrement le meurtre que la victime soit musulmane ou non musulmane ; il est très grave, en effet, de s’attaquer à un mécréant liés aux musulmans par un pacte de non agression.

Sheïkh Mohammed e-Subaïyil.

• Les non musulmans liés par un pacte de non agression que ce soit par la voie militaire ou diplomatique, jouissent de leurs droits élémentaires dans l’Islam. Tant qu’ils sont dans le giron musulman, leur sang et leurs biens sont sacrés.

Sheïkh D. Sâlih ibn Humaïd.

• Les troubles d’aujourd’hui ont débuté par des paroles, et elles ont finies malheureusement dans le sang quand on viola le caractère sacré de la vie des musulmans innocents.

Sheïkh D. ‘Abd e-Rahmân e-Sudaïs.

Veiller à l’unité du groupe

• Maintenir l’unité du groupe consiste à l’intégrer, lui prodiguer le bon conseil, respecter ses droits, et à l’épargner du mal.

Sheïkh D. ‘Alî el Hudhaïfî.

• En période de troubles, le musulman doit se maintenir dans le groupe, avec l’émir à sa tête, pour répondre à la Volonté du Tout-Puissant disant : [Accrochez-vous tous ensemble à la Corde d’Allah et ne vous divisez point] [La famille d’Imrân ; 103].

Sheïkh Husaïn Âl e-Sheïkh.

• Le groupe est un rempart que la division fait partir en fumée ; l’union est bénéfique là où la division est néfaste ; la division vient en prémisse aux grands malheurs et n’annoncent rien de bon.

Sheïkh D. Salâh el Budaïr.

• Le Messager d’Allah (r) a dit : « Quiconque voit chez son émir une chose qu’il réprouve, il doit l’endurer, car celui qui vient à mourir en s’étant écarté du groupe d’un empan, meurt à l’état de l’ère païenne. » Rapporté par el Bukhârî et Muslim.

• L’union et l’harmonie entre les cœurs est l’une des caractéristiques principales des croyants sincères.

Sheïkh D. Usâma Khayyât.

• La division compte parmi les pires choses qu’Allah a interdites.

Sheïkh D. Salâh el Budaïr.

• Allah (r) révèle : [Ne vous disputez pas au risque de fléchir et de perdre le souffle qui fait votre force] [Le butin ; 46].

• L’union, loin de toute division, n’est possible que sur la base de l’adhésion commune à la parole de l’unicité.

Sheïkh D. Salâh el Budaïr.

• L’Islam a pour vocation de parer à tous les inconvénients qui pourraient nuire à la vie des individus et des peuples afin de souder leur union, dans un climat de paix et de sérénité.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• La division et la révolte représente un virus qu’il incombe d’éradiquer pour l’empêcher de gangréner le corps de la Nation et de la mener au péril.

Sheïkh D. Usâma Khayyât.

• L’insurrection contre l’autorité en place est formellement interdite, quand bien même celle-ci serait régit par des lois humaines contraire à l’Islam. Ibn el Qaïyim – paix à son âme – explique : « Les inconvénients qu’engendrent la rébellion sont largement supérieurs à ceux qu’on était censé enlever. »

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• L’Islam a mis en place, bien avant les institutions modernes, les dispositions nécessaires en vue de protéger la société contre les dangers du terrorisme. Ses lois insistent sur la protection des cinq fondamentaux (la vie, l’honneur, la richesse, la religion, et l’esprit).

Sheïkh D. ‘Abd el Bârî e-Thubaïtî.

• Notre religion oriente les individus et les sociétés vers la modération, et éradique l’extrémisme à la racine.

Sheïkh D. ‘Abd el Bârî e-Thubaïtî.

Le repentir

• Notre Nation a le devoir de sortir de la crise qu’elle traverse en nourrissant la ferme résolution de revenir à Dieu et d’ouvrir une nouvelle page, pénétrée d’un repentir sincère. Qu’elle renouvelle sa confiance au Très-Haut et qu’elle lui adresse de pieuses prières en se faisant une bonne opinion de Lui.

Sheïkh D. ‘Abd e-Rahmân e-Sudaïs.

• La grande dévotion que les peuples vouent au Tout-Puissant alimente le climat de paix et l’abondance dans lesquels ils baignent. Au demeurant, la plus grande preuve d’amour est de Lui rendre un culte exclusif sans ne rien laisser aux idoles.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• La lecture du Coran à grande échelle fait régner au sein des sociétés la sérénité qui s’inscrit à contre-courant du désordre et de l’anarchie.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• Le repentir est l’antidote au chaos, alors renonçons à la faute, et sollicitons la pitié du Créateur des cieux et de la terre en lui exprimant à quel point nous sommes démunis.

Sheïkh Sâlih el Budaïr.

• La religion et la paix vivent en harmonie : elles se maintiennent et se renforcent mutuellement ; renoncez aux péchés pour vous immuniser des troubles, de la même façon que vous vous privez des bonnes choses pour éviter la maladie.

Sheïkh Sâlih el Budaïr.

• Tous les malheurs qui frappent les musulmans, privés d’un grand nombre de jouissances, s’expliquent par la dégradation des mœurs.

Sheïkh Sâlih el Budaïr.

• Quand on se surveille devant Allah de par la crainte révérencielle qu’Il inspire, on s’ouvre les portes de la sécurité sur terre et dans l’au-delà.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• Les péchés et le faible attachement aux préceptes de la religion au niveau des biens, des individus, et du groupe, font constamment vaciller la paix qui caractérise les sociétés comblées.

Sheïkh D. Su’ûd Shuraïm.

• La paix et la corruption des mœurs ne vont pas ensemble ; les péchés transforment un havre de paix en calvaire. Allah (r) révèle : [Cela, car Allah n’allait pas priver un peuple d’une jouissance dont Il leur a fait don, tant qu’il ne change pas lui-même] [Le butin ; 53].

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• Ceux qui prônent le djihad en faisant fi des répercussions que leur action engendre, n’ont pas à l’esprit la noble ambition derrière laquelle se cache sa législation ; faire vivre la religion et brandir l’étendard du monothéisme.

Sheïkh D. ‘Abd el Bârî e-Thubaïtî.

• Il incombe à la jeunesse de s’éclairer en se cultivant davantage des sciences religieuses, et, pour les faux pas éventuels, il suffit de revenir à Dieu à travers un repentir sincère : « Le repentir efface le péché comme s’il n’avait jamais eu lieu. » Rapporté par ibn Mâja et jugé « bon » par el Albânî.

Sheïkh D. ‘Abd el Bârî e-Thubaïtî.

• Les péchés sont l’une des plus grandes causes à l’origine des troubles qui remplacent en calvaire un havre de paix.

Sheïkh D. ‘Abd el Bârî e-Thubaïtî.

• La grande dévotion que les peuples vouent au Tout-Puissant alimente le climat de paix et l’abondance dans lesquels ils baignent.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• Cher frère, les savants pédagogues sont les héritiers des prophètes qu’il incombe, en vue de s’éclairer, de fréquenter, d’interroger, et de consulter ; cette démarche est plus propice aux bonnes opinions et diminue sensiblement les risques d’erreurs.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• Cher frère, la jeunesse musulmane a le devoir de se cultiver en matière de sciences religieuses et de s’orienter vers les savants pédagogues, à l’abri des passions et de Satan.

Sheïkh Husaïn Âl e-Sheïkh.

La référence aux savants

• Les savants ont une perception plus saine et une perspicacité plus grande ; ceux-ci ne font rien passer devant la vérité, et ils n’ont d’autre refuge que celle-ci.

Sheïkh Sâlih el Budaïr.

• Prendre les savants érudits en référence n’est pas qu’une simple alternative, surtout en période mouvementé, mais un devoir impératif.

Sheïkh D. ‘Abd e-Rahmân e-Sudaïs.

• La jeunesse musulmane a le devoir, loin des sites douteux, de prendre la fatwa et les opinions auprès des personnes compétentes qui mémorisent et déchiffrent les textes.

Sheïkh Husaïn Âl e-Sheïkh.

• Non seulement de grandes sommités à l’image d’ibn ‘Omar, d’ibn Sirîn, et d’ibn el Musaïyib – qu’Allah ait leur âme – priaient l’office derrière el Hujjâj, malgré sa tyrannie, et ses nombreux crimes, mais ils réservaient des invocations en sa faveur.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• Parmi les remèdes à la fitna, il y a l’obligation de ne pas y prendre part, mais de laisser les émirs et les savants y remédier en exposant ses symptômes au Coran et à la sunna.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• Les savants sentent la fitna avant qu’elle ne frappe les rangs, et le commun des mortels n’en comprennent les méfaits qu’une fois qu’elle est passée, sauf qu’il est trop tard.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• Il incombe à la jeunesse saoudienne d’être soudée avec les autorités et les savants du pays, en faisant attention à ne pas devenir l’instrument et la cible d’idées étrangères ayant pour vocation de les enflammer.

Sheïkh D. ‘Abd e-Rahmân e-Sudaïs.

• Les principaux symptômes des kharijites sont : l’ignorance, la marginalité au sein de la société, la formation religieuse auprès de personnes non compétentes, et la négligence de la famille.

Sheïkh D. Sâlih ibn Humaïd.

• Qu’Allah soit loué, ce pays est dirigé par les lois d’Allah et les conseils salutaires des savants. C’est pourquoi, il jouit aux quatre coins de la paix et de l’abondance ; contrairement aux pronostics et aux aspirations des ennemis comploteurs, le peuple est soudé avec ses autorités.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• Les savants, les prédicateurs, et éducateurs ont le devoir d’exposer la vérité aux jeunes afin de leur montrer le chemin, de les responsabiliser et de les sensibiliser sur les mauvaises idées en vogue et les troubles qui en découlent.

Sheïkh D. ‘Abd el Bârî e-Thubaïtî.

Une responsabilité énorme pèse sur les épaules des savants érudits et pédagogues, car ils doivent faire abstraction des conflits éventuels qui les déchirent, et que pourraient instrumentaliser les ennemis en montant la jeunesse contre eux. C’est l’heure du réveil et des résolutions sincères, pour faire front aux propagandes des ennemis à l’affût et qui abusent de la naïveté des individus à la fleur de l’âge.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

• Il incombe aux savants de s’acquitter de la mission qu’Allah leur a confiée. Pour cela, ils doivent être plus accessibles aux jeunes, en se mettant plus souvent à leur écoute, dans un climat de bonne humeur, en vue, éventuellement de dissiper les conceptions erronées qu’ils décèlent au fond d’eux.

Sheïkh D. ‘Abd el Muhsin el Qâsim.

Traduit par : Karim Zentici

http://mizab.over-blog.com/

http://www.mizab.org/

Partager cet article

Repost 0
Publié par mizab
commenter cet article

commentaires