Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 17:21

L’élévation et le retour de ‘Issa sur terre

(Partie 3/3)

Par Sheïkh : D. Mohammed ibn khalîl Harrâs

D’après l’Imam Ahmed, selon Abû Nadhra : nous sommes venus voir ‘Uthmân ibn Abî el ‘Âs un vendredi pour lui présenter un Coran que nous avions entre nos mains. A l’heure du Jumu’a, il nous a ordonné de faire la Grande Ablution. On nous a ensuite offert du parfum et nous nous sommes parfumés. Puis, nous sommes allés à la mosquée et nous nous sommes assis autour d’un homme qui nous a parlé du faux Messie. Quand ‘Uthmân ibn Abî el ‘Âs est enfin venu, nous nous sommes levés à sa rencontre et nous nous sommes rassis ensuite. Dès lors, il raconta : j’ai entendu dire le Messager d’Allah (r) : « Les musulmans auront trois villes ; une ville au confluant des mers, une villes à el Haïra, et une ville dans le Shâm. Les gens vont subir trois frayeurs (ou trois secousses ndt.) et l’Imposteur va sortir au milieu des hommes ; il viendra de l’Orient. La première ville sur son passage sera celle au confluant des mers dont les habitants vont se diviser en trois parties : une partie dira : « nous restons et nous le mettrons à l’épreuve » ; une deuxième partie ira rejoindre la campagne ; et la dernière partie ira rejoindre la ville voisine. L’Imposteur sera accompagné de soixante dix milles juifs qui seront vêtus de fer (ou de manteaux persans). Les juifs et les femmes seront ses adeptes les plus nombreux. Les musulmans vont se réfugier dans le ravin d’Afîq. Ils vont envoyer paître leurs troupeaux mais ils se feront capturer. La nouvelle sera terrible pour les musulmans qui vont connaître une telle famine et une telle adversité que l’un d’entre eux va brûler la corde de son arc pour la manger.

Dès lors, une voix va s’élever au milieu des arbres : « Ô gens ! Vous êtes sauvés ! » Les uns et les autres se diront : « c’est la voix d’un homme rassasié. » ‘Issa ibn Mariam va descendre au moment de la prière de l’aube. L’émir des musulmans dira : « Ô Esprit d’Allah ! Préside la prière !

  • les gens de cette communauté sont les émir les uns des autres répondra-t-il.

Leur chef va alors présider la prière. Après celle-ci, ‘Issa va prendre sa lance et aller à la rencontre de l’Imposteur. Quand ce dernier va le voir, il va fondre comme du plomb. ‘Issa pointera sa lance entre sa poitrine et le tuera. Dès lors, ce sera la débâcle pour son armée. Ce jour-là aucune matière ne leur permettra de se cacher derrière elle. L’arbre dira : « Ô croyant ! Voici un infidèle ! » La pierre dira : « Ô croyant ! Voici un infidèle » »[1]

D’après Muslim dans son recueil e-Sahîh, selon ‘Abd Allah ibn Mu’âdh el ‘Anbarî, selon Shu’ba, selon e-Nu’mân ibn Sâlim, j’ai entendu dire Ya’qûb ibn ‘Âsim ibn ‘Urwa ibn Mas’ûd e-Thaqafî, j’ai entendu dire ‘Abd Allah ibn ‘Amr alors qu’un homme était venu le voir pour lui demander :

  • Quelle est cette parole que tu racontes lorsque tu dis que l’Heure viendra après tel et tel événement ?
  • Gloire à Allah ! –ou encore a-t-il dit : il n’y a de dieu en dehors d’Allah ! ou bien une expression dans ce genre – Je ne voulais jamais en parler à personne. J’ai simplement dis que vous allez assister dans peu de temps à un événement extraordinaire où les maisons vont brûlées et où il y aura telle et telle chose. le Messager d’Allah (r) a dit poursuivit-il :

« L’Imposteur va sortir dans ma communauté, au milieu de laquelle il va rester quarante (je ne sais pas s’il a dit : quarante jours, quarante mois, ou quarante années). Allah va alors envoyer ‘Issa le fils de Mariam, on dirait ‘Urwa ibn Mas’ûd. Il va le chercher et le faire périr. Les hommes vont vivre sept années au cours desquelles il n’y aura aucune animosité entre deux personnes. Puis, Allah va envoyer un vent frais venant du Shâm qui fera mourir quiconque sur la surface de la terre décelant le bien (ou la foi) le/la plus infime. Même si quelqu’un se cachait à l’intérieur d’une montagne, il viendrait le chercher pour le faire mourir. »

Il a précisé : j’ai entendu dire du Messager d’Allah (r) : « Seuls resteront les pires des hommes qui auront l’esprit frivole comme des oiseaux et sauvages comme des fauves. Ils n’ordonneront pas le bien et n’interdiront pas le mal. Satan prendra une forme humaine pour leur insuffler : Je vous demande une chose !

  • qu’est-ce que tu nous demandes ? vont-ils l’interroger.

Il va leur demander d’adorer les idoles et ils vivront dans l’abondance et dans l’aisance. Puis, on soufflera dans la Trompe, quiconque l’entendra va tourner et lever le cou. » Il a poursuivi : « Le premier qui va l’entendre sera un homme en train d’enduire le bac de son chameau. Il va s’effondrer et tous les hommes vont s’effondrer après lui. Allah va ensuite envoyé –ou bien a-t-il dit : faire descendre – une pluie fine comme la rosée –ou bien a-t-il dit : comme l’ombre (le rapporteur n’est pas sûr) – qui fera repousser le corps des hommes : (Puis, on souffla une deuxième fois dans la Trompe et les hommes se retrouvèrent debout à se contempler).[2]

Ce jour-là, on dira aux hommes : « Ô gens ! Rassemblez-vous vers Votre Seigneur ! : (et faites-les s’arrêter car ils seront interrogés).[3] » On dira ensuite : « Prenez une partie d’eux pour l’Enfer.

  • Combien ? sera-t-il demandé.
  • Sur mille, prenez-en neuf cent quatre vingt dix-neuf. »

C’est le jour a-t-il poursuivi où les enfants auront les cheveux gris et c’est le jour où un Mollet sera découvert. »

D’après l’Imam Ahmed, selon ‘Abd e-Razzâq, selon Majma’ ibn Jâriya, j’ai entendu dire le Messager d’Allah (r) : « Ibn Mariam va tuer le Faux Messie à la porte de Lud ou à côté de Lud. »[4] D’après l’Imam Ahmed, selon Hudhaïfa ibn Usaïd el Ghifârî : le Messager d’Allah (r) s’est montré par l’une de ses chambres alors que nous parlions de l’Heure de la fin du monde. Il a alors déclaré : « L’heure ne viendra pas avant que vous voyiez dix signes : le lever du soleil en Occident, la fumée, la bête, la sortie de Gog et Magog, le retour de ‘Issa fils de Mariam, l’Imposteur, trois tremblements de terre ; un en Occident un en Orient et un dans la péninsule arabique, un feu venant du ventre de ‘Adan va ramener ou bien rassembler les hommes ; il va passer ses nuits avec eux et faire le jour la sieste avec eux. »[5]

D’après Muslim dans son recueil e-Sahîh, selon e-Nuwwâs ibn Sam’ân el Kullâbî, le Messager d’Allah (r) a évoqué un matin l’Antéchrist ; il l’a rabaissé et élevé[6] à tel point que nous pensions le trouver au milieu des palmiers. Comme nous sommes allez vérifier, il a remarqué ce que nous ressentions. Il nous a alors déclaré : « Rien ne me fait plus peur pour vous que l’Antéchrist. S’il survenait et que je suis parmi vous, je me chargerais de lui, mais s’il venait en mon absence, chacun aura la charge de lui-même, et Allah me succèdera envers tout croyant. Il est jeune aux cheveux crépus et son œil est éteint. Je le fais ressembler à ‘Abd el ‘Uzza ibn Qutn. S’il l’un de vous le voyait, il n’aura qu’à réciter les premiers Versets de la Surate la Caverne. Il va sortir à la jonction entre le Shâm et l’Iraq ; il va tout ravager sur son passage, Ô créatures d’Allah ! Tenez bon !

  • Cher Messager d’Allah ! Combien de temps va-t-il rester sur terre ? Avons-nous demandé.
  • Quarante jours affirma-t-il, un jour comme une année, un jour comme un mois, un jour comme une semaine, puis le reste de son séjour sera comme vos journées habituelles.
  • Cher Messager d’Allah ! pour le jour qui sera long comme une année, suffira-t-il de faire la prière comme pour un jour normal ?
  • Non, mais vous devrez évaluer les prières.
  • Cher Messager d’Allah ! Quelle vitesse aura-t-il sur la terre ?
  • Il ira comme la pluie poussée par le vent. Il se présentera à un peuple à qui il fera son prêche, ensuite ils vont croire en lui et le suivre.

Il va ordonner au ciel de pleuvoir et à la terre de faire pousser ses richesses. Leurs troupeaux reviendront du pâturage avec une taille plus grande, les mamelles remplies, et les flancs plus larges. Puis, il va se présenter à un peuple à qui il fera son prêche, mais comme ils vont le refuser il va alors s’en aller. Mais le lendemain, ils seront atteints par la misère et ils n’auront plus aucune richesse entre les mains. Il passera auprès d’une ruine à qui il ordonnera : fais jaillir tes trésors ! Ses trésors vont alors le suivre comme une reine au milieu de sa ruche. Il fera venir ensuite un homme à la fleur de l’âge qu’il va frapper de son épée et trancher en deux parties dont chacune sera éloignée de l’autre à une distance d’un tir. Quant il va le rappeler, ce dernier va alors se redresser avec le visage épanoui et le sourire aux lèvres.

Dès lors, Allah va envoyer le Messie fils de Mariam. Il va atterrir à l’est de Damas à el Manara el Baïdhâ, vêtu de deux Mahrûd (manteau teint au safran ndt.) les mains tenues sur les ailes de deux anges. Quant il baissera la tête, l’eau dégoulinera sur son visage, et quand il la relèvera, il y suera des gouttes comme des perles. Tout infidèle succombera au passage de son souffle qui s’étendra pourtant à perte de vue. Il va se lancer à sa recherche et va finir par le trouver à Bab Lud où il va le tuer.

‘Issa va rejoindre un peuple qu’Allah aura épargné du mal de l’Antéchrist. Il va passer la main sur leur visage,[7] et leur parlera de leurs degrés au Paradis. Dès lors, Allah révélera à ‘Issa : J’ai fais sortir des créatures à Moi que personne ne peut décimer. Réfugie-toi avec mes serviteurs sur le mont Sinaï. Dès lors, Allah lâchera Gog et Magog (qui déferleront de toutes parts).[8] Les premiers d’entre eux vont se désaltérer dans le lac de Tibériade et l’épuiser. Quand les dernières salves dévaleront, celles-ci diront : il y avait de l’eau à cet endroit ! Le Prophète d’Allah ‘Issa et ses compagnons vont se réfugier en lieu sûr ; le sommet d’un pic sera plus cher à leurs yeux que cent dinars de votre monnaie aujourd’hui. Le Prophète ‘Issa et ses compagnons vont implorer le Seigneur ; Allah va alors envoyer des larves se fixant au cou de Gog et Magog qui vont mourir comme une seul âme. Ensuite, ‘Issa et ses compagnons vont redescendre sur la plaine, mais il n’y aura pas un empan de terre non infesté par l’odeur fétides des dépouilles. Ils devront se réfugier à nouveau dans les montagnes. À ce moment, le seigneur va envoyer des oiseaux au cou long comme celui des chameaux Bukht. Ils vont les emporter et les jeter où Allah voudra.

Puis, Allah fera tomber une pluie que ne pourra retenir ni tente ni maison en glaise. La terre se nettoiera et deviendra lisse comme un miroir. Il sera enjoint à la terre : « fait pousser tes fruits ! Et redonnes de ton abondance ! » À cette époque, une seule grenade suffira à un groupe de personnes qui pourront se couvrir de sa pelure. Allah va bénir le lait à tel point que la portée d’une chamelle satisfera une peuplade, que la portée d’une vache satisfera une tribu entière, et que la portée d’un mouton satisfera un clan. Dans ce climat, Allah va envoyer un vent pur qui passera sous les aisselles pour saisir l’âme de tout croyant et de tout musulman. Il ne restera sur la surface de la terre que les pires des hommes qui monteront leurs femelles en plein air comme des ânes. C’est sur eux que se déclanchera l’Heure. »[9]

D’après ibn Mâja, selon Abû Umâma el Bâhilî, le Messager d’Allah (r) nous a fait un sermon au cours duquel il nous a mis en garde contre l’Antéchrist qui a occupé la plupart de son discours. Il a dit entre autre : « Il n’y a jamais eu pire épreuve sur terre depuis qu’Allah a créé la progéniture d’Adam (u), que celle de l’Antéchrist. S’il survenait et que je suis parmi vous, je me chargerais de lui, mais s’il venait en mon absence, chacun aura la charge de lui-même, et Allah me succèdera envers tout croyant. Il va sortir à la jonction entre le Shâm et l’Iraq ; il va tout ravager sur son passage, Ô créatures d’Allah ! Tenez bon ! Je vais vous le décrire comme aucun prophète ne la décrit avant moi. Au début, il dira : « je suis le prophète d’Allah » alors qu’il n’y a aucun prophète après moi. Ensuite, il enchaînera : « c’est moi Dieu » alors que vous ne verrez jamais votre Seigneur avant de mourir. En plus, il est borgne alors qu’Allah n’est pas borgne. Il est écrit « mécréant » entre ses yeux, tout croyant pourra le déchiffrer qu’il sache lire ou non.

Parmi ses épreuves, il aura avec lui un paradis et un enfer, mais son enfer sera le Paradis, et son paradis sera l’Enfer. Si l’un d’entre vous venait à être éprouvé par son enfer, il devra chercher refuge auprès d’Allah et réciter les premiers Versets de la surate la Caverne ; les flammes lui seront ainsi douces et inoffensives comme elles le furent pour Ibrahim. Parmi ses épreuves, il dira à un bédouin : « Vois-tu si je te ressuscitais père et mère reconnaîtras-tu que je suis ton Dieu ?

  • Oui ! Répondra-t-il. »

Deux démons qui prendront l’apparence de ses parents lui diront : « Notre fils ! Suis-le ! Il est ton seigneur ! »

Parmi ses épreuves, il va s’emparer de quelqu’un pour le tuer et le couper en deux avec une scie. Il dira ensuite: « Voyez cette créature ! Je vais la ressusciter à l’instant mais il prétend posséder un autre dieu en dehors de moi. » Quand Allah le fera revivre, l’infâme lui dira : « qui est ton seigneur ?

  • Mon Seigneur est Allah et toi tu es le Charlatan, l’ennemi d’Allah ! Par Allah ! Je n’ai jamais eu à ton égard autant de conviction qu’aujourd’hui. »

Parmi ses épreuves, il va ordonner au ciel de pleuvoir et à la terre de faire pousser ses fruits. Parmi ses tentations, il va se rendre auprès d’un clan qui ne croira pas en lui. Dès lors, tous leurs troupeaux vont périr. Parmi ses tentations, il va se rendre auprès d’un clan qui va croire en lui, il ordonnera au ciel de pleuvoir et à la terre de faire pousser ses fruits à tel point qu’à partir de ce jour-ci, leurs troupeaux reviendront du pâturage plus gras et plus corpulents qu’auparavant, et avec les flancs plus larges et les mamelles plus abondantes. Il ne restera pas non plus un endroit sur terre sans qu’il ne le foule et ne s’en empare à part Médine et la Mecque. À chacun de leurs passages où il cherchera à entrer, il y aura des anges avec leur l’épée dégainée. Il fera halte à Dharîb el Ahmar à la jonction de e-Sabkha.[10] Dès lors, la terre va tremblée trois fois faisant ainsi sortir à lui tout hypocrite et tout infidèle. Elle éjecte ses souillures comme le soufflet éjecte les déchets du fer. Ce jour-là s’appellera le jour de la Séparation (ou de la Délivrance). »

Um Shuraïk la fille d’Abû el ‘Akr l’interpella en ces termes : « Cher Messager d’Allah ! Où seront les Arabes à cette époque ?

  • ils seront peu répondit-il et la plupart d’entre eux se trouveront à Jérusalem.

Leur chef sera un homme pieux ; il avancera pour présider la prière de l’aube au moment où ‘Issa fils de Mariam (u) fera son apparition. L’Imam va reculer pour laisser la place au prophète d’Allah. Mais ce dernier posera sa main entre ses épaules et dira : « c’est à toi de présider la prière car elle fut annoncée pour toi. » Leur Imam va alors s’avancer pour la faire. Après l’office, ‘Issa s’écriera : « ouvrez la porte ! » Une fois ouverte, les musulmans découvriront derrière le faux Messie entouré de soixante dix mille juifs dont chacun sera muni d’une épée aiguisé et vêtu d’un Sâj (manteau persan). Au moment où l’Antéchrist va regarder ‘Issa, il va fondre comme le sel fond dans l’eau. Il va chercher à s’enfuir, quand ‘Issa va lui dire : « Je dois encore te porter un coup auquel tu ne peux échapper. » Il va le rattraper à la porte orientale de Lud où il lui assènera un coup fatal. Ensuite, Allah va défaire les juifs. Allah (I) va donner la parole à toute chose (pierre, arbre, mur, animal) parmi Sa création derrière laquelle se cachera un juif, à l’exception du Gharqada ; cet arbre qui est le-leur ne parlera pas. À part lui, la matière dira : « Hé ‘Abd Allah ! Hé Musulman ! Voici un juif ! Viens le tuer ! » »

Le Messager d’Allah (r) a déclaré : « Il restera quarante ans sur terre. Une année sera comme la moitié d’une année, une année comme un mois, un mois comme une semaine, et ses derniers jours passeront comme une étincelle ; l’un d’entre vous sera au matin à une porte de Médine et il ne sera pas arrivé à l’autre porte avant le soir.

  • Cher Messager d’Allah ! Lui demanda-t-on, comment devrons-nous prier ces fameuses journées courtes ?
  • Vous devrez évaluer les prières comme vous le ferez pour les longs jours, puis, vous n’aurez qu’à prier.»

Le Messager d’Allah (r) a affirmé : « ‘Issa (u) sera au sein de ma communauté, un sage, un juste, et un chef équitable. Il va pulvériser la croix et égorger le porc. Il va abolir le tribut et laisser l’aumône ; il ne convoitera ni brebis ni chameau. Les querelles et la haine seront effacées. Les venins seront retirés de tous les animaux venimeux ; un enfant pourra poser la main sur un serpent sans aucun danger. Une enfant fera fuir un lion sans aucun danger.

Le loup se promènera au milieu des moutons comme un chien de troupeau. La paix va remplir la terre comme l’eau remplit un vase. Il y aura un seul emblème et rien ne sera vénéré en dehors d’Allah. La guerre déposera les armes et les Quraïchites seront dépossédés de leur pouvoir. La terre sera comme une coupe d’argent, elle fera pousser ses richesses comme à l’époque d’Adam ; une seule cueillette de raisin suffira à rassasier un groupe, et une seule grenade pourra apaiser leur faim. Le taureau vaudra tant d’argent et le cheval se vendra pour une poignée de Dirhams.

  • Cher Messager d’Allah ! Lui demanda-t-on, pourquoi le cheval sera-t-il si peu cher ?
  • Il ne sera plus jamais destiné à la guerre expliqua-t-il.
  • Cher Messager d’Allah ! demanda quelqu’un d’autre et pourquoi le taureau sera-t-il si cher ?
  • Il va labourer la terre entière.

Avant la parution de l’Antéchrist, il y aura trois années de famine au cours desquelles les gens seront éprouvés par une faim extrême. Allah ordonnera au ciel de retenir pour la première année le tiers de ses pluies et à la terre le tiers des ses cultures. La deuxième année, Il va ordonner au ciel de retenir les deux tiers de ses pluies, et à la terre les deux tiers de ses cultures. La troisième année, Allah (U) va ordonner au ciel de retenir toutes ses eaux de sorte qu’il ne tombera pas une goûte de pluie, et à la terre de retenir toute sa végétation de sorte qu’il ne restera plus d’animaux à dents ni d’animaux à sabots sans n’échapper à la mort sauf ceux qu’Allah voudra bien épargner.

  • De quoi les gens vont-ils vivre à cette époque ? Lui a-t-on demandé.
  • De glorification et de louange (en disant : il n’y a de dieu en dehors d’Allah ! Allah est Grand ! Gloire à Allah ! et Louange à Allah !) en guise de nourriture. »

Extrait du livre : Fasl el Maqâl fî Raf’ ‘Îsâ Hayan wa Nuzûluhu Li Qatl el Masîh e-Dadjâl Maison d’édition : Dar-Ar-Tarbiya.

Traduit par : Karim Zentici

[1] Rapporté par Ahmed dans son Musnad (17442) ; l’érudit el Albânî l’a cité dans son livre Qisat el Masîh e-Dajjâl (p. 95). [Après l’avoir mentionné, le Sheïkh a précisé à la page suivante : « Ses rapporteurs sont crédibles à l’exception de ‘Alî ibn Zaïd qui n’est autre qu’ibn Jud’ân, un faible rapporteur. » (N. du T.)]

[2] Les groupes ; 68

[3] Les rangs ; 24

[4] Rapporté par Ahmed dans el Musnad (15041) et e-Tirmidhî (2244) ; l’érudit el Albânî l’a authentifié dans Sahîh el Jâmi’ (5462) et Sahîh e-Tirmidhî (4/515).

[5] Rapporté par Muslim (2901), e-Tirmidhî (2183), Abû Dawûd (4311), ibn Mâja (4055), et Ahmed (15710).

[6] Autrement dit : il l’a en même temps dénigré et vanté ; il l’a dénigré en évoquant sa petitesse face à Allah parce que notamment il est borgne. Comme il l’a haussé pour avoir évoqué ses exploits extraordinaires qu’Allah va lui conférer dans le but d’éprouver Ses créatures. Il est dit également qu’il a en fait baissé et levé la voix (N. du T.).

[7] Christ du grec khristos (et non pas du latin crux ou crucis signifiant croix), provient de l’hébreu Maschiah (signifiant oint) qui veut dire Messie ou Messih en arabe. Il est probable que l’origine de ce mot contrairement à la mythologie chrétienne lui accolant l’image du Rédempteur, provient de cet événement où Jésus va passer sa main (l’un des sens du mot oint) sur le visage des croyants ; Allah étant celui qui efface de Sa Grâce les péchés des croyants car Il est le Seul Absoluteur ! (N. du T.)

[8] Les Prophètes ; 96

[9] Rapporté par Muslim (2937).

[10] Terre saline qui ne donne pratiquement aucune culture.

Partager cet article

Repost 0
Publié par mizab
commenter cet article

commentaires