Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2017 7 16 /07 /juillet /2017 01:05

L’esclavage qui défricha l’Afrique

(Partie 1)

Huxley a dit (dans une interview de 1958) à propos des dictatures modernes à venir : « Ce type de dictature du futur sera très différent des dictatures que nous avons pu connaître dans le passé [...] si vous voulez préserver votre pouvoir indéfiniment, vous devez obtenir le consentement des gouvernés, et ils le feront en partie aves des drogues, comme je le prévoyais dans "Brave New World", en partie par ces nouvelles techniques de propagande. Ils vont le faire en contournant l’aspect rationnel de l’homme en faisant appel à son inconscient et à ses émotions les plus profondes, ainsi qu’à sa physiologie même, et ainsi lui faire réellement aimer son esclavage. »

 

Tout ce que Dieu fait est excellent, parfait.

Genèse 1:31

 

car la loi de Dieu ne change pas.

Malachie. 3:6

 

Paul, 2 Timothée 4 : « Tout ce que Dieu a crée est bon, et rien n'est à exclure pour ceux qui croient et reconnaissent la vérité ».

 

Jésus-Christ est venu accomplir et non pour abolir les lois et les prophètes ! (Mt 5 : 17).

 

Matthieu 5.17. Ne pensez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes. Je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.

18 En vérité je vous le dis, jusqu’à ce que le ciel et la terre passent, pas un seul iota, pas un seul trait de lettre de la loi ne passera, jusqu’à ce que tout soit arrivé.

19 Celui donc qui violera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux, mais celui qui les mettra en pratique et les enseignera, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.

20 Car je vous le dis, si votre justice n’est pas supérieure à celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.

 

Jean1-1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.1:2 Elle était au commencement avec Dieu. 1:3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle.

 

Donc, selon l'auteur de ces lignes bibliques, la parole qu'est Jésus a faite TOUT ce que Dieu a fait.

Voir : http://islampaix.blog4ever.xyz/la-divinite-de-jesus-et-ses-implications

L’esclavage dans la Bible

 

(Ephésiens, 6:5) : "Esclaves, obéissez à vos maitres ici-bas avec crainte et tremblements, en simplicité de cœur comme au Christ, non d'une obéissance tout extérieure qui cherche à plaire aux hommes, mais comme des esclaves du Christ, qui font de leur âme la volonté de Christ."

 

Voir : http://islampaix.blog4ever.xyz/l-esclavage-dans-la-bible


Frapper les esclaves sans les tuer est permis

 

Exode 21.20 Si un homme frappe du bâton son esclave, homme ou femme, et que l'esclave meure sous sa main, le maître sera puni. 21 Mais s'il survit un jour ou deux, le maître ne sera point puni ; car c'est son argent.

 

Proverbes 29.19 Ce n'est pas par des paroles qu'on châtie un esclave ; Même s'il comprend, il n'obéit pas.

 

Sirach 42 (Crampon)

1 Ne rougis pas de ces choses-ci, et n'aie pas égard aux personnes pour commettre le péché :

2 de la loi du Très-Haut et de son alliance de la sentence qui justifie l'impie,

3 de t'entretenir avec des compagnons et des passants, de donner quelque bien à tes amis,

4 d'user de balances justes et de justes poids, d'acquérir beaucoup ou peu,

5 de ne pas faire de différence dans la vente et avec les marchands, de corriger sévèrement tes enfants, et de frapper jusqu'au sang le dos d'un méchant esclave.

 

Lorsque l'esclave est frappé, s'il perd autre chose que son œil ou sa dent, il ne sera pas affranchit :

 

Exode 21

26 Si un homme frappe l'œil de son esclave, homme ou femme, et qu'il lui fasse perdre l'œil, il le mettra en liberté, pour prix de son œil.

27 Et s'il fait tomber une dent à son esclave, homme ou femme, il le mettra en liberté, pour prix de sa dent.

 

Proverbes 19:10

Il ne sied pas à un insensé de vivre dans les délices ; Combien moins à un esclave de dominer sur des princes !

 

La définition de l’esclave selon le dictionnaire Évolutif :

 

Homme qui est sous la puissance absolue d'un maître

#Le 25:42. Il existait en Israël 2 types d'esclaves :

(1) Ceux qui avaient été fait prisonniers lors d'une guerre ou qui avaient été achetés à l'étranger ; ils ne recouvraient pas la liberté, car ils étaient esclaves de père en fils.

Un exemple remarquable est celui des Gabaonites, #Jos 9:27.

Dictionnaire Biblique Evolutif Vers.2, esclave

Saint Augustin établit :

 

Un homme qui ôte un fonds de terre à celui qui l'a acheté, pour le donner à celui qui n'y a point de droit, est injuste ; et un homme qui se soustrait soi-même à Dieu, son souverain Seigneur et Créateur, pour servir les malins esprits, serait juste !

Dans cette même République, on soutient fortement le parti de la justice contre l'injustice ; et, comme en parlant d'abord pour l'injustice, on avait dit que sans elle une république ne pouvait ni croître ni s'établir, puisqu'il est injuste que des hommes soient assujettis à d'autres hommes, on répond, au nom de la justice, que cela est juste, parce que la servitude est avantageuse à ceux qui la subissent (quand les autres n'en abusent pas), en ce qu'elle leur ôte la puissance de mal faire. Pour appuyer cette raison, on ajoute que la nature même nous en fournit tin bel exemple: « Car pourquoi, dit-on, Dieu commande-t-il à l'homme, l'âme au corps, et la raison aux passions ? » Cet exemple fait voir assez que la servitude est utile à quelques-uns, mais que servir Dieu est utile à tous.

 

La cité de Dieu, LIVRE DIX-NEUVIEME : LE SOUVERAIN BIEN. CHAPITRE XXI. D'APRES LES DEFIN1TIONS ADMISES DANS LA « REPUBLIQUE » DE CICERON, IL N'Y A JAMAIS EU DE REPUBLIQUE PARMI LES ROMAINS.

 

Thomas d'Aquin entérine :

Pour la même raison on trouve un ordre entre les hommes. Les mieux dotés du point de vue intellectuel dominent naturellement les autres ; ceux qui sont plus démunis sur ce plan, mais plus robustes corporellement, semblent préparés par la nature à servir, comme le dit Aristote dans sa Politique avec qui s'accorde cette sentence de Salomon : « L'insensé est esclave de l'homme sage ». Il est dit pareillement dans l'Exode : « Choisis parmi tout le peuple des hommes sages et craignant Dieu pour juger le peuple en tout temps ». 

LA SOMME CONTRE LES GENTILS SAINT THOMAS D'AQUIN, DOCTEUR DES DOCTEURS DE L'EGLISE, LIVRE TROISIEME: LA MORALE, LE GOUVERNEMENT DES CREATURES VERS LEUR FIN, LA PROVIDENCE, 81: DE L'ORDRE DES HOMMES ENTRE EUX ET AVEC LES AUTRES ETRES.

 

Martin Luther fustige l’allégation selon laquelle Jésus a abolie l'esclavage :

 

Au sujet de l'article 3.

 

"Il ne doit plus y avoir de serfs, parce que le Christ nous a tous libérés".

 

Qu'est-ce que cela ? Cela signifie réduire la liberté du chrétien à n'être que charnelle. Abraham et d'autres patriarches et prophètes n'ont-ils pas eu des serfs, eux aussi ? Lisez ce que saint Paul enseigne au sujet des valets, qui, à cette époque, étaient tous des serfs. - C'est pourquoi CET ARTICLE EST DIRECTEMENT CONTRAIRE A L'EVANGILE ; c'est pourquoi il est un vol par lequel tout un chacun prend à son maître le corps qui est devenu la propriété de ce dernier. Car un serf peut fort bien être chrétien et jouir de la liberté du chrétien, de même qu'un prisonnier ou un malade sont des chrétiens tout en n'étant pas libres. Cet article prétend rendre tous les hommes égaux et transformer le royaume spirituel du Christ en un royaume temporel, mondain et extérieur, ce qui est chose impossible. Car le royaume du monde ne peut exister sans l'inégalité entre les personnes, les unes étant libres, les autres captives, les unes des maîtres, les autres des sujets, etc. Ainsi que dit saint Paul, Galates 5 : ''En Christ, il n'est pas de différence entre maître et esclave". Mon ami Messire Urban Regius à écrit beaucoup et fort bien sur ce sujet. Vous pouvez vous y reporter.

Luther et les problèmes de l'autorité civile, Exhortation à la paix, page 229-231.

 

Les évocations de l’esclavage sont peu nombreuses dans l’œuvre d’Ambroise. Celles que l’on relève ne condamnent jamais en termes politiques l’institution en tant que telle. Certes, Ambroise rappelle que l’homme libre et l’esclave sont tous un dans le Christ (Exh. uirginit. 3), que le maître doit voir dans son serviteur un consors naturae, « celui qui possède la nature conjointement avec lui » (Epist. extra coll. 14 [Maur. 63], 112). Mais cela n’entraîne aucune remise en cause de l’ordre social contemporain. Le goût rhétorique du paradoxe amène même Ambroise à affirmer que la condition d’esclave est préférable à celle de l’homme qui se croit libre alors qu’il est esclave de ses passions (Cain II, 2, 9 ) ou à la condition d’épouse sous le joug du mariage (Virg. I, 5 6 ).[1] Ambroise recommande aux maîtres l’indulgence (Exc. Sat. I, 41 ; En. ps. XXXVIII, 9 ) et aux esclaves la constance et l’espoir (Ios. 4,21 ).

 

Voir : http://books.openedition.org/pur/3496?lang=fr#bodyftn15

 

À suivre…

                     

Par : Karim Zentici

http://mizab.over-blog.com/

 

[1] Le dictionnaire de Westphal dit :

Aussi loin qu'on remonte dans le passé d'Israël, la femme y tient une position d'esclave ; elle est la propriété, la chose de son mari ; la monogamie est exceptionnelle et tardive. Le mari a acquis ses femmes par enlèvement à la guerre {#Jug 5:30,de 21:10-14} ou par achat {#Ge 24:16,ex 22:16,de 22:29}. [...] Dans bien des cas, l'homme considérait sa femme comme une propriété qu'il avait acquise, soit par la force, et ce sera le mariage par rapt {#Jug 21:21,de 20:14,1Ro 20:3}, soit en l'achetant pour une somme versée aux parents de la future épouse, et c'est le type normal du mariage chez les Israélites comme il l'est déjà dans le Code de Hammourabi, et encore aujourd'hui chez les fellahs en Égypte.

Dictionnaire encyclopédique de la Bible-Westphal, femme.

Voir pour le statut de la femme dans l’Évangile : http://saintebible.com/ephesians/5-23.htm

Partager cet article

Repost 0

commentaires