Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 12:34

Le moyen le plus efficace pour lutter contre les idées corrompues

 

Le remède à utiliser contre le « groupe égaré » consiste dans un premier temps à engager le dialogue avec eux dans le but de réfuter leur conception erronée. Il est possible en effet que la chose ne soit pas claire dans l’esprit de certains. Ils s’imaginent être sur la vérité. Il faut donc leur expliquer correctement la chose et les exhorter au repentir si possible. Le Prince des croyants ‘Alî ibn Abî Tâlib (t) n’a pas déclenché immédiatement les hostilités à la bataille de Nahrawân. Il a d’abord engagé des pourparlers avec les mutins, par l’intermédiaire de son cousin le grand savant de la communauté (habr el umma) ‘Abd Allah ibn ‘Abbâs – qu’Allah les agrée son père et lui –.

 

Ce dernier gagna le refuge des kharijites. Il entama le débat avec eux et contra tous leurs pseudo-arguments. Beaucoup d’entre eux revinrent à la raison. Il faut donc, tout d’abord, essayer de discuter avec eux, avec ceux du moins qui recherchent encore la vérité. Les autres, qui veulent rester aveugles, il n’y a plus rien à espérer d’eux. C’est avec les premiers qu’il est utile de parler. Allah (Y) révèle : [Lorsque deux groupes parmi les croyants se querellent, réconciliez entre eux ; mais si l’un d’eux s’acharne contre l’autre, alors combattez l’agresseur jusqu’à ce qu’il se plie à l’ordre d’Allah].[1] Nous sommes donc du côté des autorités dans sa lutte contre les rebelles, dans la situation où les pourparlers n’ont rien donné et qu’ils refusent de se soumettre à la vérité. Nous sommes solidaires avec les autorités, et nous participons à ce combat qui est une forme de djihad sur le sentier d’Allah ; [combattez] : est un ordre venant du Tout-Puissant ; [combattez l’agresseur jusqu’à ce qu’ils se soumettent à l’ordre d’Allah] : c’est-à-dire : jusqu’à ce qu’ils reviennent à l’ordre. [Réconciliez entre eux avec équité, et soyez justes, car Allah aime les justes Les croyants sont des frères, réconciliez donc entre vos frères ; et craignez Allah, ainsi serez-vous touché par la miséricorde].[2]

 

Nous devons également protéger nos enfants et prendre des leçons des événements récents. Nous ne voulons plus de laisser-aller ! Il faut sauver nos enfants de la dérive et les éduquer convenablement, en leur inculquant d’être sociables, et en les orientant vers la vraie science. Ne les laissons fréquenter les assemblées douteuses ni avoir accès aux chaines de télévision qui véhiculent des pensées égarées. Nous avons le devoir de protéger nos enfants, dans un effort commun. Nous ne devons pas les livrer en proie à ces courants de pensée et aux mauvais prêcheurs. Le Prophète (r) nous dit bien : « Ce que je crains pour ma communauté, ce sont les guides qui éloignent du droit chemin. »[3] Il craignait également pour sa communauté tout hypocrite érudit.[4]

 

L’hypocrite polémique avec des Versets du Coran à l’appui. Les adeptes du « groupe égaré » ont des arguments, qui peuvent sembler attrayant aux yeux d’un ignorant, mais qui se dissipent comme un mirage lorsqu’ils sont confrontés à la lumière de la vérité. Ces arguments partent aussitôt en fumée. Ce sont en fait des pseudo-arguments ou des conceptions erronées (shubuhât) qui ne peuvent servir d’argument tangible ou de preuve. La façon de remédier à ces shubuhât est de les confronter aux textes. Cette tache revient aux savants et aux gens sensés.

 

Sauvons nos enfants de la dérive et évitons-leur de succomber à ces idées corrompues. Par le passé, certains gens ont trompé la jeunesse musulmane sous le slogan fallacieux de l’action islamique, du djihad, et de la Renaissance islamique. Ces slogans sont malheureusement trompeurs. Nous devons donc protéger nos enfants et les prendre par la main. Il faut les mettre en garde contre ces groupes égarés et les prévenir des pièges des démons parmi les djinns et les hommes. Nous devons prendre soin d’eux et les immuniser contre ces idées qui s’infiltrent dans les rangs des musulmans et qui sont des pièges tendues aux ignorants et à la jeunesse abusée. C’est à nous de repérer ces pièges, de les déjouer, et de rester sur nos gardes. Allah (Y) révèle : [Quand la vérité est venue, le faux fut anéanti, car il devait en être ainsi].[5] [Nous lançons la vérité contre le faux afin qu’elle le transperce, et le voici anéanti].[6]

 

Dans la lutte perpétuelle entre le vrai et le faux, le faux est toujours vaincu. Le problème est de savoir à qui revient d’établir la vérité ? C’est la tâche des savants et des gens sensés, ceux qui polémiquent avec sagesse, qui appelle à Allah avec sagesse, qui utilisent un doux sermon, et qui polémiquent de la meilleure façon. Telle est la méthode qui mène à la délivrance, par la Volonté d’Allah.

                           

Par : Karim Zentici

http://mizab.over-blog.com/

 

 

 

 

 

[1] Les appartements ; 9

[2] Les appartements ; 9-10

[3] Rapporté par Abû Dâwûd (n° 4252), e-Tirmidhî (n° 2229), et Ahmed (5/278), selon Thawbân.

[4] Voir : le hadîth d’Omar ibn el Khattâb (t) qui est rapporté par Ahmed (1/22) et dont voici les termes : « Ce que je crains le plus pour ma communauté, c’est tout hypocrite à la langue érudite. »

[5] Le voyage nocturne ; 81

[6] Les prophètes ; 18

Partager cet article

Repost 0

commentaires