Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 07:45

 

 

 

Au Nom d’Allah, le Très-Miséricordieux, le Tout-Miséricordieux. Louange à Allah le Seigneur de l’Univers ! Que le Salut et les Prières d’Allah soient sur le maître des premières et des dernières générations, notre maître et notre Prophète Mohammed, ainsi que sur sa famille, ses Compagnons, et tous ceux qui suivent leur voie et qui s’accrochent à leur tradition jusqu’au Jour des comptes ! 

 

Le monde est fou : jour après jour, la nature se détériore par la main de l’homme. Chaque jour est une étape supplémentaire vers l’autodestruction. Cancer, SIDA, catastrophes naturelles, menace nucléaire permanente, disparition de certaines espèces animales et végétales, changement climatique, dépravation des mœurs et pollution sont autant de fléaux qui s’abattent singulièrement sur notre quotidien. Le responsable est tout désigné bien que rien n’indique que le phénomène prenne une courbe inverse. Impuissant, l’homme assiste à sa perdition. Doué de raison, il est à la fois le témoin et la victime de cette trajectoire tragique que prend le cours de l’humanité. Mais, car il y a un « mais », chaque maladie à son remède et la première étape de la guérison consiste à cerner les symptômes.

 

Tout ce qui se passe dans le royaume de Dieu, en sachant que tout Lui appartient, est soumis à Sa Volonté.[1] Dans Son infinie sagesse et Son infinie justice, Il décrète que tous les malheurs qui surviennent aux hommes sont les fruits de leurs actes. Ces derniers vacillent entre Sa Miséricorde, que suscitent leurs bonnes œuvres, et Son Courroux, que suscitent leurs péchés. Plus ils se soumettent au chemin qu’Il leur a dicté à travers Sa Loi, plus ils jouissent des bienfaits de ce bas monde et plus ils sont épargnés par les malheurs ; sans compter la récompense immense qui les attend dans l’au-delà. Il leur facilite toute bonne chose et soumet la nature à leur service. Le bonheur peut ainsi régner dans leurs sociétés différentes. Allah (U) révèle : [Si les gens des cités avaient cru et s’ils avaient été pieux, Nous leur aurions comblé des bénédictions du ciel et de la terre, mais ils ont voulu démentir Nos Signes ; nous les avons alors frappés pour ce qu’ils œuvraient].[2] Il déclare également en parlant des juifs et des chrétiens : [S’ils avaient appliqué la Thora et l’Évangile et ce que Nous leur avons révélé, ils auraient trouvé leur nourriture au-dessus d’eux et dessous leurs pieds].[3]

 

Seuls les péchés viennent troublés l’harmonie dans laquelle ils se complaisent, comme le souligne les Versets : [Chacun, Nous l’avons frappé en raison de ses péchés],[4] [Tout malheur qui vous survient est le fruit de vos actes bien que, pour beaucoup d’entre eux, Il n’en tienne pas compte],[5] [Et lorsque vous furent atteint par un malheur, vous-mêmes aviez auparavant infligé le double aux païens, vous dites : « Comment cela a-t-il pu nous arriver ?» Dis : Cela est venu de vous-mêmes],[6] [Tout bien qui t’atteint provient d’Allah et tout mal qui t’atteint provient de toi],[7] [S’il y en a parmi vous qui battirent retraite le jour où les deux armées s’affrontèrent, c’est que Satan les fit trébucher à cause de certains de leurs actes],[8] [ou qu’Il les fasse chavirer à cause de leurs actesbien que, pour beaucoup d’entre eux, Il n’en tienne pas compte],[9] [Si un malheur leur survient à cause de ce que leurs mains ont avancé… l’homme est vraiment ingrat].[10]

 

Selon ‘Abd Allah ibn ‘Omar, un jour, le Messager d’Allah (r) s’est présenté à nous pour nous déclarer : « Vous, les muhâjirîns (les émigrés mecquois ndt.) ! Il y a cinq malheurs qui peuvent vous atteindre, et j’implore Allah de vous en préserver : toute communauté où la perversion fait son apparition et où elle se répand ouvertement, celle-ci est frappée par la peste et par les maux qui furent inconnus chez ses ancêtres[11] ; quand elle diminue le poids et la mesure, elle est frappée par la pénurie, la misère extrême et la tyrannie des sultans ; quand elle ne verse pas la zakât, elle se voit interdire la pluie ; si ce n’était par compassion envers les animaux, elle ne la recevrait plus ; quand elle ne respecte pas le pacte d’Allah et celui de Son Messager, elle est envahie par un envahisseur étranger qui s’empare d’une partie de ses richesses[12] ; quand ses chefs ne gouvernent pas d’après le Livre d’Allah et s’ils se détournent de la Révélation, Allah leur fait goûter les guerres intestines. »[13]

 

Il existe deux sortes de punition célestes :

 

1- Les punitions qui relèvent de la Loi universelle d’Allah :    

 

Elles se traduisent par la pauvreté, l’inflation, la sécheresse, la tyrannie des sultans, les invasions armées, la corruption des biens et des enfants. Elles correspondent également à la peur et aux soucis qui s’installent dans les cœurs, mais aussi aux tremblements de terre, aux inondations, aux éboulements de terrain, etc. Le Verset suivant nous apprend que la pauvreté, la sécheresse et la diminution des richesses sont le résultat des péchés. Le Très-Haut révèle en effet : [Nous avons infligé aux gens de Pharaon la pénurie et la diminution des richesses, ainsi allaient-ils se remettre en question][14] On retrouve la punition divine dans la corruption des biens et des enfants dans le Verset : [Ne sois pas ébloui par leurs biens et leurs enfants. Allah désire seulement les châtier par leur intermédiaire dans ce bas monde et que leur âme leur soit extirpée à l’état de mécréance].[15] Concernant les « catastrophes naturelles », le Très-Haut révèle : [Chacun, Nous l’avons frappé en raison de ses péchés ; Nous avons envoyé à certains un vent destructeur ; d’autres furent frappés par un cri foudroyant ; d’autres, Nous les avons engloutis sous terre, et d’autres enfin, Nous les avons engloutis sous les eaux. Allah n’était point injuste contre eux, mais c’est contre eux-mêmes qu’ils furent injustes].[16] Au demeurant, la plus terrible des punitions, c’est de se voir retirer la foi, et du bon chemin ; et d’avoir un savoir stérile. Allah dit à ce sujet : [et pour avoir dit : « nos cœurs sont enveloppés. » Allah les a plutôt scellés en raison de leur mécréance ; ainsi, ils ne croient que très peu].[17] [Nous retournons leur cœur et leur regard comme ils n’y avaient pas cru la première fois, et nous les laissons sombrer dans leur rébellion].[18] [Lorsqu’ils s’égarèrent, Allah égara leur cœur ; certes, Allah ne guide point les pervers].[19]

 

Par : Karim Zentici

 

 



[1] À partir d’ici, le passage est extrait de Kama takûnû yuwalla ‘alaïkom de Sheïkh ‘Abd el Mâlik Ramadhânî (p. 21-31).

[2] El A’râf ; 96

[3] Le Repas Céleste ; 66

[4] L’araignée ; 40

[5] La concertation ; 30

[6] La famille de ‘Imrân ; 165

[7] Les femmes ; 79

[8] La famille de ‘Imrân ; 155

[9] La concertation ; 30

[10] La concertation ; 48

[11]Comme la syphilis et plus récemment le SIDA (N. du T.).

[12]C’est exactement ce qui se produit actuellement en Afghanistan et en Iraq ! (N. du T.).

[13]Rapporté par le recueil d’ibn Mâja (4019) ; sheïkh el Albânî l’a authentifié dans sa correction de ce dernier.

[14] El A’râf ; 130

[15] Le repentir ; 55

[16] L’araignée ; 40

[17] Les femmes ; 155

[18] Le bétail ; 110

[19] Les rangs ; 5

Partager cet article
Repost0

commentaires