Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 07:38

 

Voir : el ‘Adl fî Sharî’a el Islam wa laïsa fî e-Dîmuqrâtiya el Maz’ûma de Sheïkh ‘Abd el Muhsin el ‘Abbâd.

 

Louange à Allah le Seigneur de l’univers. Il nous a agréé l’Islam comme religion et Il a fait de nous des musulmans. Il nous a parfait de Ses bienfaits et nous a parachevé notre religion. J’atteste qu’il n’y de dieu (digne d’être adoré) en dehors d’Allah, Seul et sans associé. Le Dieu des premiers et des derniers hommes. Ce Dieu qui maintient les cieux et la terre. Et j’atteste que Mohammed est Son serviteur et Son Messager. Il l’a envoyé par miséricorde envers l’humanité. Ô Allah ! Que Ta Prière, Ton Salut et Ta Bénédiction soient sur lui ! Ainsi que sur sa noble famille, ses Compagnons bienheureux et resplendissants, et tous leurs fidèles successeurs jusqu’au Jour des Comptes !

 

Les bienfaits d’Allah envers Ses créatures sont innombrables. Il les a sorti du néant et leur a fait don de toute sorte de jouissances. Il leur a offert un corps sain et la sécurité au milieu des leurs. Il pourvoit à leurs besoins, Il leur répand la richesse, etc. Au demeurant, le plus grand bienfait qu’Il leur a offert, c’est de leur avoir envoyé des nobles messagers. Ces derniers ont la mission de les guider vers la vérité et de les sortir des ténèbres pour les mener à la lumière. Allah révèle : [Nous avons envoyé à chaque communauté un messager (leur disant) : adorez Allah et détournez-vous du Taghût].[1] [Nous n’avons pas envoyé de messager avant toi sans lui révéler qu’il n’y a d’autre dieu que Moi, alors adorez-Moi].[2] [Il fait descendre l’Esprit par les anges sous Son ordre sur qui Il veut parmi Ses serviteurs auxquels Il dit : avertissez qu’il n’y d’autre dieu que Moi, alors craignez-Moi].[3]

 

Allah a parachevé la prophétie avec l’avènement de notre Prophète Mohammed. Son message à la fois complet et éternel s’adresse à tous. Sa mission est donc en vigueur jusqu’à la fin des temps. Celle-ci concerne à la fois les hommes et les génies et elle est complète dans le sens où elle n’accuse aucun manque. Allah révèle en effet : (Aujourd’hui, Je vous ai parachevé votre religion, Je vous ai parfait de Mes Bienfaits, et je vous ai agréé l’Islam comme religion).[4] Le Messager d’Allah (e) nous apprend quant à lui : « Par Celui qui détient l’âme de Mohammed entre Ses Mains ! Quiconque dans cette communauté qu’il soit juif ou chrétien entend parler de moi et ne croit pas avant de mourir au message que j’ai reçu, comptera parmi les gens de l’Enfer. »[5] La communauté dont fait mention ce Hadith correspond à celle à qui s’adresse son prêche (Umma e-Da’wa).[6] Elle englobe ainsi tous les hommes et les Djinns depuis son avènement jusqu’à la fin du monde. Quiconque croit en lui entrera au Paradis et l’Enfer est désigné à quiconque mécroit en lui. Le Prophète affirme à propos de Moussa que les juifs prétendent suivre : « Si Moussa était vivant, il ne lui appartiendrait que de me suivre. »[7] Il affirme également à propos de Jésus que les chrétiens prétendre suivre : « Par Celui qui détient mon âme entre Ses Mains ! Ibn Mariam va bientôt descendre parmi vous ; il sera un homme sage et équitable. Il va briser la croix, tuer le porc, lever le tribut, et distribuer tellement d’argent qu’il ne trouvera personne pour l’accepter. »[8]

 

Il incombe d’appliquer la loi musulmane

 

Allah a imposé aux musulmans d’appliquer la Législation que le noble Messager nous a apportée. Allah déclare à ce sujet : [Puis, Nous t’avons mis sur le chemin de la Loi ; suis-le donc et ne suis pas les passions de ceux qui ne savent pas • Ils ne peuvent nullement te protéger contre Allah. Les injustes sont les alliés les uns des autres tandis qu’Allah est l’Allié des gens pieux].[9] [Suivez les enseignements qui vous sont descendus de votre Seigneur et ne suivez pas des élus en dehors de Lui, mais vous ne vous rappelez que très peu].[10] [Ô croyants ! Obéissez à Allah, obéissez au Messager, et aux gouverneurs parmi vous. Si vous avez le moindre litige, alors ramenez-le à Allah et au Messager si vous croyez vraiment en Allah et au Jour Dernier ; cela vaut mieux pour vous et aura de meilleures conséquences].[11] [Si vous avez la moindre divergence, son jugement revient à Allah].[12] [Celui qui suit ma direction ne sera ni égaré ni malheureux Mais celui qui se détourne de Mon rappel, il aura une vie malheureuse et Nous le ressusciterons aveugle le Jour de la Résurrection • Il dira : Seigneur ! Pourquoi m’as-Tu ressuscité aveugle, moi qui voyait auparavant • Ainsi te sont venues Nos Signes mais tu t’en es détourné. De la même façon aujourd’hui tu es oublié • C’est Ainsi que Nous rétribuons tout transgresseur et celui qui ne croyait pas aux Signes (ou Versets) de Son Seigneur, alors que le châtiment de l’au-delà est plus dur et bien plus long].[13] [Est-ce les jugements de l’ère païenne qu’ils veulent ? Allah ne détient-Il pas le meilleur jugement pour les gens qui en sont convaincus].[14] [Par Allah ! Ils ne peuvent prétendre à la foi tant qu’ils ne te soulèveront pas leurs litiges et qu’ils n’éprouvent aucune gène face à ton jugement en s’y soumettant totalement].[15]

 

Les musulmans doivent donc appliquer la Sharî’a et revenir à celle-ci pour régler leurs litiges. Ils doivent délaisser les législations humaines car la Sharî’a est une Révélation venant d’Allah le Sage (ou le Juge) et le Savant. Sa Loi veille à l’intérêt des créatures dans ce monde et la vie future. Elle fut descendue par Allah qui se caractérise par les Attributs parfaits et qui est épargné de tout défaut. Celle-ci est permanente et elle va durer jusqu’au jour où Allah fera hériter la terre et ses occupants. Quant aux législations humaines, elles sont aussi défectueuses que leurs auteurs. Elles sont soumises aux fluctuations et aux changements. La différence qui existe entre la Législation divine et les différentes législations humaines est la même que celle entre le Créateur et Ses créatures.

 

La Législation musulmane est juste et elle prône la justice

 

La Législation musulmane est juste en elle-même et elle prône la justice. Allah déclare au sujet du premier élément : [La Parole de Ton Seigneur s’est avérée en toute vérité et en toute justice ; rien ne peut changer Ses Paroles, Il est certes l’Entendant et le Savant].[16] Autrement dit, Ses informations sont véridiques et Ses lois sont justes. Ibn Kathîr affirme en commentaire à ce Verset : « Qatâda a dit : « Il est véridique dans Ses Paroles et Juste dans Ses Lois. » Il dit la vérité dans ce qu’Il informe et Il est juste dans ce qu’Il ordonne. Ses informations sont toutes vraies et elles ne sont sujettes à aucun doute ni à aucune suspicion. Ses obligations incarnent le summum de la justice et Ses interdictions portent uniquement sur des choses qui sont mauvaises et qui engendrent le mal, comme le révèle le Verset : [Il leur ordonne le bien et leur interdit le mal].[17] »

 

Quant au deuxième élément, la religion prône la justice et interdit l’injustice dans de nombreux Verset dont notamment : [Allah ordonne la justice et la bienfaisance et de donner à ses proches. Il interdit la perversité, le mal et l’animosité. Il vous fait un sermon ainsi allez-vous vous rappelez].[18] Ibn Kathîr a fait le commentaire suivant : « Allah informe qu’Il ordonne à Ses serviteurs la justice, l’équité, et l’égalité. Il leur recommande en outre d’être bienfaisants comme dans le Verset : (Si vous devez punir, faites subir la même chose que l’on vous a fait subir mais si vous voulez patienter, cela vaut mieux d’être patients).[19] [Il faut rendre un mal par un mal identique, mais celui qui pardonne et qui s’arrange, trouvera sa récompense auprès d’Allah].[20] [Les blessures tombent sous la loi du Talion, mais à celui qui veut en faire une aumône, cela lui vaudra une expiation].[21] Biens d’autres Versets ordonnent la justice et recommande la vertu. » Dans Ahkâm el Qur-ân, ibn el ‘Arabî souligne quant à lui au niveau de ce Verset : « La justice que le serviteur doit rendre à Son Seigneur, c’est de sacrifier ses propres intérêts à ses devoirs envers Lui. Il doit faire passer la Satisfaction d’Allah avant ses passions. Cela consiste à s’éloigner des interdictions et de se soumettre aux obligations. Quant à la justice qu’il doit faire preuve envers lui-même, cela consiste à défendre son âme de sombrer dans la perdition comme le souligne le Verset [et qui défend son âme contre les passions].[22] Il faut en plus renoncer à convoiter les biens de ses partisans et être toujours contenté (dans toutes les situations et dans tous les sens du terme ndt.). Quant à la justice qu’il doit faire preuve envers les hommes, cela consiste à leur prodiguer le bon conseil, à ne chercher en aucun cas à les trahir, et à être objectif envers soi à tous les niveaux. Il ne faut porter préjudice à personne ni par les paroles ni par les actes, ni ouvertement ni en secret. Cela ne doit même pas traverser l’esprit. Il incombe également de patienter face aux préjudices que l’on peut subir de leur part. Le moindre que l’on puisse faire, c’est de rester objectif envers soi et de ne porter préjudice à personne. » Après avoir rapporté ces paroles, el Qurtubî commenta : « Voici en détail en quoi consiste la justice ; il faut être juste et bienfaisant. »

 

Le Hadith suivant réunit les trois niveaux de justice dont fait mention l’extrait précédent. Le Prophète (e) déclare en effet : « Crains Allah où que tu sois, et fais suivre une mauvaise action par une bonne action qui l’effacera, et aie un bon comportement avec les gens. »[23] Dans ce sens, nous avons le Verset dans la sourate les femmes : [Ô croyants ! Faites régner la justice, et soyez les témoins d’Allah même envers vous-mêmes, vos parents et vos proches. Que l’un d’eux soit riche ou pauvre, Allah passe avant eux. Ne suivez pas les passions au détriment de la justice. Que vous fassiez un faux témoignage ou que vous vous en détourniez, Allah sait parfaitement ce que vous faites].[24] Dans la sourate le Repas céleste, Allah déclare : [Ô croyants ! Soyez les témoins d’Allah et faites régner la justice. Que vous portiez de l’aversion envers certains gens ne doit pas vous pousser à l’injustice. Soyez juste, vous tendrez ainsi à la piété ! Craignez Allah car Allah sait parfaitement ce que vous faites].[25] Dans la même sourate, il est dit également : [Que vous portiez de l’aversion envers certains gens qui vous ont défendu d’entrer dans la mosquée sacrée ne doit point vous pousser à l’injustice].[26] Dans tous ces Versets, Allah ordonne à Ses serviteurs l’équité qui correspond à la justice envers les proches et les moins proches, les amis et les ennemis. Il ne s’agit pas d’être conciliant avec quelqu’un sous prétexte d’avoir des sentiments envers lui ni d’être injuste envers lui sous prétexte d’avoir de l’aversion envers lui. Ibn Kathîr fait remarquer en explication au dernier Verset cité : « C’est-à-dire que l’aversion que vous portez contre des gens ne doit pas vous poussez à délaisser la justice, car faire régner la justice incombe à chacun quelle que soit la situation. Un ancien affirme à cet effet : « Celui qui dans ses relations avec toi désobéit Allah ne doit pas t’empêcher d’obéir à Allah dans tes relations avec lui ; car c’est avec justice que furent établis les cieux et la terre. » »

 

Dans cet ordre, nous avons également le Verset disant : [Rendez le poids et la mesure en toute justice. Nous n’imposons rien à une âme au-dessus de ses forces. Si vous devez témoigner, alors soyez juste même à l’encontre d’un proche].[27] Ibn Kathîr a dit : « Le Très-Haut ordonne d’être juste dans les paroles et les actes aussi bien envers un proche qu’envers une personne éloignée. Allah impose la justice à chacun à tout moment et dans toutes les situations. » Allah révèle également : [Allah vous ordonne de rendre le dépôt à leur ayant droits et de juger en toute justice lorsque vous jugez entre les gens. Allah vous exhorte à la meilleure des choses, Allah est certes Entendant et Voyant].[28] Autrement dit, Allah vous ordonne de restituer les dépôts, de juger équitablement entre les gens et de se soumettre en général à Sa législation illustre qui offre des lois parfaites et complètes.

 

Traduit pour Islam.house par :

Karim ZENTICI  

 

       



[1] Les abeilles ; 36

[2] Les prophètes ; 25

[3] Les abeilles ; 2

[4] Le Repas Céleste ; 3

[5] Rapporté par Muslim (153).

[6] Celle-ci vient en parallèle à la communauté qui a répondu à son prêche (Umma el Istijâba). (N. du T.).

[7] Ibn Hajar el ‘Asqâlânî a mentionné les différentes voies de ce Hadîth dans  Fath el Bârî (13/525). Celles-ci accusent certaines anomalies mais selon l’auteur, en les regroupant toutes elles démontrent que ce  Hadîth a une origine. Sheïkh el Albânî l’a considéré bon dans Irwâ el Ghalîl (1589). [Il l’a authentifié également dans Zhilâl el Janna (50) ndt.].

[8] Rapporté par el Bukhârî (2222) à qui revient l’énoncé et Muslim (155), selon Abû Huraïra.

[9] L’agenouillée ; 18-19

[10] El A’râf ; 3

[11] Les femmes ; 59

[12] La concertation ; 10

[13] Ta-Ha ; 123-127

[14] Le Repas Céleste ; 50

[15] Les femmes ; 65

[16] Le bétail ; 115

[17] El A’râf ; 157

[18] Les abeilles ; 90

[19] Les abeilles ; 126

[20] La concertation ; 40

[21] Le Repas Céleste ; 45

[22] E-Nâzi’ât ; 40

[23] Rapporté selon Abû Dharr (t) par e-Tirmidhî (1987) qui a fait le commentaire suivant : « Hadith bon et authentique. »

[24] Les femmes ; 135

[25] Le Repas Céleste ; 8

[26] Le Repas Céleste ; 2

[27] Le bétail ; 152

[28] Les femmes ; 58

Partager cet article

Repost 0
Publié par mizab.over-blog.com - dans Divers
commenter cet article

commentaires