Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 10:18

Hydrangeas

Au nom d’Allah le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux

 

Les sources scripturaires ash’arite

 

Pour répondre à un internaute, il est vrai que le père fondateur de la secte, était bien plus conforme aux textes, même si el kalâm avait une grande place dans ses principes. Notamment sur la question du qadar. Cependant, nous ne pouvons pas en dire autant des chefs fondateurs du néo-ash’arisme qui s’éloignent de plus en plus de la secte mère, pour rejoindre, dans le dogme, comble du paradoxe, son adversaire de toujours… les mu’tazilites ! La raison n’était plus un outil, elle s’est transformée en arbitre face aux textes scripturaires.

 

Bien qu’ils cherchent à noyer le poisson dans l’eau, el Ghazalî dans el iqtisâd fî el i’tiqâd (p. 27-28) et Abû el Ma’âlî el Juwaïnî dans el irshâd (p. 358-360) stipule clairement que la raison est à même de trancher dans les questions « théologiques ». Cela n’a pas échappé à ibn el Mibrad dans sa réfutation à ibn ‘Asâkir et ayant pour titre : jam’ el juyûsh wa e-dasâkir ‘alâ ibn ‘Asâkîr (p. 147, et 289) dans lequel il précise que le naql est la seule référence dans ce domaine. Quant au ‘aql, il n’est qu’un simple outil au service du naql. Ainsi, certains néo-ash’arites considèrent que prendre les textes dans le sens littéral est une forme d’égarement [Voir hâshiya e-Sawî el ashr’aî fî tafsîr el Jalâlân (3/10)]. Certains vont plus loin et prétendent que c’est l’un des fondements du kufr (mécréance) dans sharh el Kubra (p. 82-83) [voir : hawâsh ‘alâ sharh el Kubra de Sheïkh Ismâ’îl el Hâmidî]. L’auteur dit plus loin que de se référer aux sens apparents des textes compte parmi les six fondements du kufr. (idem. p. 380-383). Dans asâs e-taqdîs, Razî signe en disant que les textes du Coran et de la Sunna expriment la probabilité (zhanniya e-dalâla). Ses idées seront suivies par Taftâzânî dans sharh el ‘aqâid e-nasâfiya.

 

Même ceux parmi eux qui composent leurs ouvrages selon la méthode des traditionnistes comme el Baïhaqî dans el Asmâ wa e-Sifât, n’oublient pas de faire des commentaires selon les principes du kalâm et du ta-wîl.[1]

 

Par : Karim Zentici

   

 



[1] Voir : el ashâ’ira fî mîzân ahl e-sunna (p. 69-76) de Faïsal el Jâsim.

Partager cet article

Repost 0
Publié par mizab - dans Ash'arisme
commenter cet article

commentaires

karim zentici 01/10/2011 15:22



'aleikom salem wa rahmat Allah !


 


Je suis désolé, mais je n'ai aucun support électronique, mais je pense que tu peux le trouver facilement sur le net !


 


Waffaqaka Allah li kulli kheir !



Abû Muhammad 01/10/2011 10:46



Salam 'alaykoum mon frère.


Pourrai-je avoir, qu'Allah te bénisse un lien ou autre du livre tu que cites pour réfuter Al-ashâ'ira, je souhaiterai le lire.


Si tu peux m'envoyer un lien ou l'ouvrage lui-même sur mon adresse mail, qu'Allah t'en récompense de la meilleure manière.


 


Wa salam 'alaykoum Karim.