Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 08:08

copiedephotodroite7.jpg  

 

Lettre d’ibn Taïmiya à nos frères divisés

(Partie 1)

 

« Par Allah ! In shâ Allah, à l’avenir, Allah donnera le triomphe à cette œuvre (celle d’ibn Taïmiya ndt.), entre les mains d’hommes qui vont la retranscrire, propager, l’expliquer, mettre en lumière ses sens profonds, et éclaircir ses passages obscurs ; des hommes qui, aujourd’hui, ne sont pas encore dans le ventre de leurs mères. » [Ibn Muraï, l’un des élèves d’ibn Taïmiya en parlant de l’œuvre de son maitre ; voir : el jâmi’ li sîra Sheïkh el Islâm (p. 156).]

 

 

Voir : Jâmi’ e-rasâil avec la recension de Fawz Ahmed Zamralî (2/61-107), voir également : Majmû’ el fatâwâ (24/163-177).[1]

 

De la part d’Ahmed ibn ‘Abd el Halîm ibn Taïmiya à tous ceux à qui parviendra cette lettre parmi les croyants et musulmans…

 

 Salâm ‘alaïkum wa rahmat Allah wa barakâtuhu !

 

Je fais les louanges d’Allah, Celui en dehors de qui il n’y a d’autre divinité digne d’être adorée ! Lui qui mérite les louanges, et qui est capable de toute chose. Je L’implore de prier sur la meilleure des créatures, Mohammed, Son serviteur et Son Messager, le sceau des Prophètes ; celui qu’Il a envoyé à l’Humanité porteur des preuves éclatantes menant vers la bonne direction (hudâ) et la vraie religion (dîn el haqq) qui devait dominer sur la religion entière, et Lui Seul suffit comme témoin !

 

Que les prières et les nombreuses salutations d’Allah soit sur lui !   

 

… Sachez – qu’Allah vous fasse miséricorde et qu’Il vous réunisse tous les biens sur terre et dans l’au-delà – que le Seigneur envoya Mohammed (r) à l’Humanité porteur de la vérité, et qu’Il lui révéla Son Livre. Ce dernier fut confronté à des hommes aux mentalités, aux affinités et aux pensées différentes. Pourtant, il parvint à réunir leurs cœurs et à les rassembler, et, grâce à Dieu, il mit un rempart entre eux et les ruses de Satan.

 

Par ailleurs, Allah (I) nous informe que ce principe (l’union du groupe) est la colonne vertébrale de la religion. Il (I) nous révèle en effet : [Ô croyants ! Craignez Allah comme il se doit, et restez musulmans jusqu’à la mort • Accrochez-vous tous ensemble à la corde d’Allah et ne vous divisez point Souvenez-vous des bienfaits qu’Allah vous a prodigués lorsqu’Il réunit vos cœurs, alors que vous étiez des ennemis ; par Sa faveur, vous êtes devenus des frères. Vous étiez auparavant aux bords de l’Enfer, mais Il vous en a sauvé. C’est ainsi qu’Allah vous montre Ses Signes, ainsi serez-vous guidés • Qu’un groupe d’entre vous appelle au bien, qu’ils ordonnent le bien et qu’ils interdisent le mal ; ceux-là seront les bienheureux • Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et qui ont divergé, après qu’ils aient reçu les preuves évidentes ; Ceux-là auront un châtiment immense • Le jour où des visages seront blancs et des visages seront noirs ; quant à ceux dont le visage sera noir, il leur sera dit : avez-vous renoncé à la foi après l’avoir goûté ; maintenant, goûtez aux châtiments en punition à votre mécréance • quant à ceux dont le visage sera blanc, ils seront couverts par la Miséricorde d’Allah dans un Paradis où ils demeureront à jamais][2] ; ibn ‘Abbâs – qu’Allah les agrée son père et lui – a fait le commentaire suivant : « Le visage des adeptes de la tradition et de l’union sera blanc, et celui des adeptes de l’innovation et de la division sera noir. »[3] 

 

Voyez – qu’Allah vous fasse miséricorde – comment le Très-Haut nous invite à l’union, et comment il bannit la division ! Un autre Verset nous apprend : [Ceux qui ont divisé leur religion pour se scinder en groupe, tu n’as aucun lien avec eux, leur sort revient à Allah].[4] Il désolidarisa Son Prophète (r) de ceux qui se divisent dans la religion pour se scinder en groupe, de la même manière qu’Il bannit la division et la divergence, comme nous l’avons vu plus haut : [Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et qui ont divergé, après qu’ils aient reçu les preuves évidentes].[5]

 

Le Prophète (r) n’aimait pas la polémique qui pouvait engendrer la division et la divergence. Un jour, il sortit voir un groupe de Compagnons qui se disputaient sur le destin. Il entra dans une telle colère qu’on avait l’impression que des grains de grenades avaient creusé son visage : « Est-ce tout ce que je vous ai appris, ou est-ce tout ce que je vous ai ordonné ? Que vous confrontiez les Versets du Livre d’Allah les uns contre les autres ! Les civilisations avant vous périrent justement, car ils faisaient une telle chose ! »[6] Après avoir évoqué cette histoire, ‘Abd Allah ibn ‘Amr fit le commentaire suivant : « Je m’envie vraiment moi-même de ne pas avoir compté dans cette assemblée. » Ce hadîth est rapporté notamment par e-Tirmidhî dans son recueil e-sunan. Il puise son origine dans el Bukhârî et Muslim.[7]

 

Les recueils e-sunan notamment rapportent également le fameux hadîth : « Quant à ma communauté, elle va se diviser en soixante-treize sectes ; toutes sont vouées à l’Enfer à l’exception d’une seule.

-           Laquelle Messager d’Allah, demandèrent les Compagnons ?

-          C’est la voie sur laquelle nous sommes [aujourd’hui] mes Compagnons et moi. »[8] 

Une autre version nous dit : « Celle de l’union. »[9] Selon une autre version : « La Main d’Allah est avec le groupe (ou l’union ndt.). »[10] Ainsi, la secte sauvée, qui incarne le groupe et l’union, a la particularité de s’accrocher à la sunna.

 

En cas de litiges, les savants de la première époque, avec à leurs têtes les Compagnons et leurs successeurs directs, suivaient les prescriptions du Verset : [Si vous avez le moindre litige, alors ramenez-le à Allah et au Messager, si vraiment vous croyez en Allah et au jour du jugement dernier ; cela vaut mieux et aura, pour vous, de meilleures conséquences].[11] Il leur arrivait de débattre sur une question donnée, mais dans un esprit de concertation d’orientation, et de bonne ambiance. Ils pouvaient également n’être pas d’accords sur une question d’ordre théorique ou pratique, mais tout en gardant entre les yeux les liens fraternels qui les unissaient et l’immunité du groupe.

 

Quiconque, il est vrai, va à l’encontre du Coran clair, de la sunna répandue, ou du consensus des anciens de la communauté, de sorte qu’il ne soit pas excusable, sera traité comme un innovateur.

 

À suivre…

 

Par : Karim Zentici

 



[1] Cette lettre s’intéresse à la division entre traditionalistes.

[2] La famille d’Imrân ; 102-107

[3] Sharh usûl i’tiqâd ahl e-sunna d’e-Lâlakâi (1/71-72).

[4] Le bétail ; 159

[5] La famille d’Imrân ; 105

[6] Rapporté par e-Tirmidhî (2133) et ibn Mâja (85) ; l’authenticité de ce hadîth est controversée, mais Sheïkh el Albânî a authentifié sa chaine narrative dans e-sunna d’ibn Abî ‘Âsim (406).

[7] Il fait probablement allusion au hadîth : « Épargnez-moi les questions sur ce dont je ne vous ai pas parlé ; les générations avant vous ont péri justement en raison de leurs questions abondantes et de leur divergence sur leurs Prophètes. En revanche, si je vous ordonne une chose, alors faites-la dans la mesure du possible, et si je vous en interdis une, alors abstenez-vous-en. » [Rapporté par el Bukhârî (7288), et Muslim (1337), selon Abû Huraïra (t).]

[8] Rapporté par e-Tirmidhî (2641) qui a fait le commentaire suivant : « Ce hadîth est bon et singulier. » ; un autre hadîth-témoin vient le renforcer ; il est rapporté par Mu’âwiya chez Ahmed (16937), et Abû Dâwûd (4597), avec une chaine narrative jugée bonne ; il est rapporté également par Anas ibn Mâlik chez ibn Mâja (3993), avec une chaine narrative jugée potable ; il est enfin rapporté par ‘Awf ibn Mâlik chez ibn Mâja (3992) ; ainsi, en regard de toutes ses chaines narratives, il est considéré authentique, mais sans le terme : « aujourd’hui ».

[9] Rapporté par ibn Mâja (3993) ; Sheïkh el Albânî l’a authentifié sans silsila el ahâdith e-sahîha (1492). 

[10] Sheïkh el Albânî l’a authentifié dans sa recension à e-sunna d’ibn Abî ‘Âsim (81).

[11] Les femmes ; 59

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mizab 01/03/2015 09:59

wa 'aleikom salem wa rahmat Allah !

Amin, wa antum kadhalik !

La divergence d'opinion (en dehors des grands fondements et des éléments du crédo) est naturelle !

Waffaqakom Allah li kulli kheir !

Oum Mouss'ab 26/02/2015 22:31

Assalamou 'alaykoum,
J'espère que vous vous portez bien?

Comme je vous l'ai dit récemment votre travail m'apporte une aide bénéfique et wal hamdou li laah vous êtes la cause de la dissipation de mes shoubouhat concernant certains sujets...

Même si je diverge avec vous sur certains points,
mais je vous apprécie beaucoup pour Allah

Cette article est intéressant,
Jazakoum Allahou Khayr