Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 17:19

des03a

 

Mohammed est-il le Prophète des Arabes ?

 (Partie 2)

 

Voir : El Jawâb e-Sahîh li man baddala din el Masîh d’ibn Taïmiya.

 

D’après Muslim, selon Abû Huraïra, le Messager d’Allah (e) a déclaré : « Je me distingue des autres prophètes par six choses : il me fut offert l’éloquence, la victoire par la crainte que j’inspire, le butin, la terre entière pour se purifier et comme lieu de prière, d’être un messager pour tous les hommes et d’être le sceau des prophètes. »[1] Il (e) a dit également : « les prophètes avant moi étaient uniquement envoyés à leurs peuples, tandis que moi, je fus envoyé à tous les hommes. »[2]

 

Allah révèle : [Ô vous les hommes ! Je suis pour vous tous, le Messager d’Allah, Lui qui détient le royaume des cieux et de la terre].[3] [Si Nous t’avons envoyé sur terre, c’est pour l’humanité entière, annonciateur et avertisseur].[4] Le Coran invite toutes les confessions à embrasser l’Islam (les juifs, les chrétiens, les païens, les idolâtres, tous les djinns et tous les hommes) dans bon nombre de passages. Il serait difficile de les recenser tant ceux-ci sont nombreux. C’est par ailleurs un principe élémentaire de la religion musulmane, alors comment oser dire que Mohammed fut uniquement envoyé aux Arabes, lui dont le prêche s’étendait à tous ! Il envoya ses messagers aux rois de la terre, et fit le djihad aux juifs, aux chrétiens, et aux Perses, une fois qu’il en eut fini avec les païens, comme en témoignent les évènements qui parcoururent sa vie.[5]

 

Son Livre, qui est communément transmis, témoigne qu’il invita les gens des Anciennes Écritures à embrasser l’Islam dans bon nombre de Versets. Mieux, Allah y condamne explicitement à la mécréance tout juif ou chrétien qui refuse de le suivre. Il ordonne même de combattre tout récalcitrant. Jugez donc : (Ceux qui disent qu’Allah est le Messie fils de Mariam ont mécru. Dis : Qui pourrait interférer si Allah décidait de faire périr Le Messie fils de Mariam, sa mère, et tous les occupants de la terre. À Allah appartient le royaume des cieux, de la terre et de ce qu’il y a entre eux ; Il crée ce qu’Il veut, Il est certes capable de toute chose).[6]

 

(Ceux qui disent qu’Allah est le Messie fils de Mariam ont mécru. Le Messie a dit : « Ô enfants d’Israël ! Adorez Allah, mon Dieu et Votre Dieu ; quiconque associe quoi que ce soit à Allah se verra interdire le Paradis et aura l’Enfer pour demeure. Les injustes n’auront aucun secoureur » • Ceux qui disent qu’Allah est le troisième de « trois » ont mécru. Il n’y a qu’un seul Dieu. S’ils ne cessent pas leurs dires, les mécréants parmi eux goûteront un châtiment douloureux • Ne se repentissent-ils donc point à Allah afin qu’Il leur pardonne, alors qu’Allah est Absoluteur et Miséricordieux • le Messie fils de Mariam n’est qu’un messager, bien des messagers sont passés avant lui ; sa mère était juste et ils mangeaient tous deux de la nourriture. Vois comment nous leur éclaircissons les versets (ou nous leur montrons les signes) et vois comment ensuite, ils s’en détournent • Dis : Adorez-vous en dehors d’Allah ce qui ne peut vous apporter ni un bien ni un mal, tandis qu’Allah est Entendant et Savant • Dis : Ô gens du Livre ! Ne faites pas d’excès dans votre religion et ne suivez que la vérité. Ne suivez pas les passions d’un peuple qui s’est égaré auparavant, qui a en égaré énormément et qui s’est écarté du bon chemin).[7]

 

Il a dit également dans la sourate les femmes : ( Dis : Ô gens du Livre ! Ne faites pas d’excès dans votre religion et ne dites sur Allah que la vérité. ‘Issa fils de Mariam n’est que le Messager d’Allah, il est Sa Parole qu’Il a insufflée à Mariam et un Esprit venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses messagers et ne dites pas « trois » ; cessez, cela vaut mieux pour vous. Allah n’est qu’un Seul Dieu ; gloire à Lui, Il ne peut avoir un enfant. À Lui appartient tout ce que contient les cieux et la terre, et Allah suffit comme garant • Il ne répugne point à ‘Issa d’être un serviteur d’Allah ni aux anges proches de Lui. Quiconque répugne à l’adorer et s’enfle d’orgueil, alors Il les réunira tous vers Lui • Quant aux croyants qui ont accompli les bonnes œuvres, Il leur donnera leur salaire et plus encore par Sa Grâce. Quant à ceux qui répugnent à L’adorer et qui s’enflent d’orgueil, Il leur infligera un châtiment douloureux et ils ne trouveront en dehors d’Allah ni allié ni secoureur).[8]

 

Le Très-Haut a dit ailleurs : (Les juifs dirent : que ‘Uzaïr est le fils d’Allah et les chrétiens dirent que Le Messie est le fils d’Allah. Ils imitent en cela la parole de ceux qui ont mécru avant eux,[9] qu’Allah les anéantissent ! Comme ils sont fourvoyés ! Ils prirent leurs moines et leurs prêtres pour des seigneurs en dehors d’Allah, ainsi que le Messie fils de Mariam. Il ne le fut demandez pourtant que d’adorer un seul Dieu ; il n’y a d’autre dieu que Lui, gloire à Lui pour ce qu’ils Lui associent • Ils veulent éteindre la lumière d’Allah avec leur bouche, alors qu’Allah n’entend que parachever Sa lumière en dépit de l’aversion des infidèles).[10]

 

Il a dit enfin : [Combattez ceux qui ne croient pas en Allah et au Jour du Jugement dernier, ceux qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son Messager interdisent, qui ne suivent pas la vraie religion parmi les gens qui reçurent le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent le tribu de leurs mains, en guise de soumission].[11]

 

Par : Karim Zentici   

 



[1] Rapporté par Muslim (1/371).

[2] Rapporté par el Bukhârî (1/86) et Muslim (1/370).

[3] El A’râf ; 158

[4] Saba ; 28

[5] Les Occidentaux se plaisent à dire que le Prophète de l’islam a répandu sa religion par le glaive. Ils aiment à faire un parallèle entre lui et Jésus, qui serait le Prophète de la paix. Jésus est pourtant l’auteur de ces paroles : « N’allez pas croire que je sois venu apporter la paix sur terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais bien le glaive. » [Mathieu ; 10. 34] Non, ce n’est ni une parole du Prophète arabe ni un Verset du Coran, c’est un passage du Nouveau Testament !

[6] Le Repas Céleste ; 17

[7] Le Repas Céleste ; 72-77

[8] Les femmes ; 171-173

[9] Dans sa préface de l'histoire du christianisme Ed­ward Gibbon écrit : «S'il est vrai que le christianisme a triomphé du paganisme, il n'en demeure pas moins que le paganisme a réussi à corrompre le christianisme. L'église de Rome a remplacé le déisme pur des premiers chrétiens, par l'incompréhensible dogme de la Trinité. Pareillement, de nombreuses doctrines païennes inventées par les Egyptiens et idéalisées par Platon ont été adoptées parce que considérées comme digne de foi

[10] Le repentir ; 30-31 Les chrétiens ont donc avancé ses trois opinions à la fois, bien que certains savants musulmans s’imaginent que certains versets s’adressent à une catégorie et que les autres s’adressent à une autre. Certains exégètes en effet à l’instar d’ibn Jarîr e-Tabarî, e-Tha’labî et bien d’autres relatent parfois la tendance Jacobite disant que Jésus est Dieu ; parfois, celle des nestoriens disant qu’il est le Fils de Dieu ; d’autres fois celle des Marîmâniya (la mariolatrie) disant que Dieu est le troisième de trois dieux [dans un autre passage ibn Taïmiya impute cette tendance à ibn Hazm (voir 4/256)] ; et d’autres fois enfin celles de melkites disant qu’il est Allah. Ils interprètent le Verset Thâlithu Thalâtha en disant qu’il s’agit du Père, du Fils, et du Saint-Esprit. Certains savants assument que le Verset disant qu’Allah est le Messie serait la parole des Jacobites, tandis que Thâlithu Thalâtha serait celle des chrétiens qui adhèrent au Père, au Fils, et au Saint-Esprit en faisant trois dieux de ses trois hypostases ; il est possible de désigner chacune d’entre elles comme étant un dieu et un Seigneur. Une autre tendance avance qu’il s’agit en fait de Jésus et de sa mère auxquels les chrétiens attribuèrent la divinité. La première opinion reste cependant la plus vraisemblable étant donné que tous les chrétiens adhèrent à leur symbole. Tous disent : Thâlithu Thalâtha (ce discours était valable avant l’avènement du protestantisme ndt.). Le Verset en question condamne la Trinité, et dans l’autre Verset : (et ne dites pas « trois » ; cessez, cela vaut mieux pour vous), il est fait juste avant mention de Jésus mais sa mère n’y est pas citée… » [Voir : el Jawâb e-Sahîh li man Baddala Dîn el Masîh (2/10-15).]

[11] Le repentir ; 29 Certains Occidentaux qui se réclament de la civilisation judéo-chrétienne utilisent ce genre de Versets pour dire que le Coran a des connotations « terroristes ». Quoi qu’on en dise, ils n’atteindront jamais le degré de violence de certains passages de la Bible, comme notamment : « Samarie devra payer, car elle s’est révoltée contre son Dieu : ils tomberont par l’épée, les nourrissons seront écrasés et les femmes enceintes éventrées. » [Osée ; 14.1] Nous défions quiconque de trouver un Verset aussi violent dans le Coran !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

salem hamed 11/10/2012 16:13


qu'Allah preserve notre frere karim zentici et le recompense pour toutes ces traductions tres benefique.