Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 17:30

thora.jpg

 

Parân

(Partie 1)

 

Voir : El Jawâb e-Sahîh li man baddala dîn el Masîh d’ibn Taïmiya.

 

 

Allah(I) révèle : [Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré, qu’ils trouvent mentionnés dans leurs écrits, la Thora et l’Évangile. Celui-là même qui leur ordonne le bien et qui leur interdit le mal ; il leur autorise les bonnes choses et leur interdit les mauvaises ; il les soulage des liens et des carcans qui les enchainaient. Ceux qui croient en lui, qui le soutiennent, le défendent, et qui suivent la lumière qui fut descendue avec lui ; ceux-là seront les heureux].[1]

 

Introduction

 

Le témoignage des Livres saints antérieurs à la mission de Mohammed (r) constitue un argument irréfutable à l’encontre des gens du Livre, mais aussi des païens et des athées. Maints Versets du Coran vont dans ce sens. Nous avons, à titre d’exemple : (n’ont-ils pas entre les mains un signe connu des savants des tribus d’Israël)[2] ; (Si tu as un doute au sujet de ce que Nous t’avons révélé, alors demande à ceux qui ont eu lu le Livre avant toi)[3] ; (Dis : Allah suffit comme témoin entre vous et moi et ceux qui ont les sciences du Livre)[4] ; (Ceux à qui Nous avons donné le Livre le connaissent comme ils connaissent leurs propres fils)[5] ; (Et s’ils entendent les Versets révélés au Messager, tu peux voir leurs yeux se remplir de larmes pour y avoir reconnu la vérité ; ils disent : Seigneur ! Comptes-nous parmi les témoins • Qu’avons-nous à ne pas croire en Allah et à la Vérité qu’Il nous a envoyé dans l’espoir que Notre Seigneur nous fasse entrer dans le cercle des gens pieux)[6] ; (Ceux qui ont reçu la science avant lui, s’écroulent la face contre terre, s’ils viennent à l’entendre • Ils disent : Gloire à Notre Seigneur ! La Promesse de Notre Seigneur devait s’accomplir • Ils s’écroulent la face contre terre, pleurent, et redoublent de dévotion).[7]

 

L’annonce du Pentateuque

 

La Thora mentionne dans sa version traduite en arabe : « Le SEIGNEUR est venu du Sinaï, pour eux il s’est levé à l’horizon, du côté de Seïr, il a resplendi du côté de Parân. »[8]

 

Bon nombre de savants affirment (les termes appartiennent à Mohammed ibn Qutaïba) :

« Il n’y a aucun doute et aucune confusion, après considération, que la venue de Dieu au mont Sinaïcorrespond à la révélation de la Thora à Moïse au mont Sinaï, comme nous pouvons le constater dans les écritures des gens du Livre et dans les nôtres. Ainsi, sa splendeur étalée à Seïr doit indubitablement correspondre à la révélation de l’Évangile au Christ, en sachant qu’il est né dans la région de Seïr, sur les terres de l’Ami d’Allah Ibrahim, dans un village intitulé Nazareth, à l’origine de Nazaréen ; nom donné à ses adeptes.

De la même façon qu’Il devait resplendir à Seïr par l’intermédiaire du Christ, il devait également faire Son apparition sur les montagnes de Parân (Farân) ; cela correspond à la révélation du Coran à Mohammed (r). Les montagnes de Parân se situent dans la région de Mekka. Personne parmi les musulmans ni d’ailleurs parmi les gens du Livre ne conteste que Farânn’est autre que la ville de La Mecque. Bien qu’ils prétendent autre chose, ils n’ont pas réussi à cacher cette réalité à travers leurs mensonges et leurs textes falsifiés. »

 

La Thora ne nous apprend-elle pas qu’Ibrahim a installé Hagar et Ismâ’îl à Farân[9] ?

Désignez-nous le fameux endroit dont le nom est Farân où Allah est apparu, ainsi que le nom du prophète ayant reçu la révélation après Jésus !

 

Se manifester ou faire son apparition ; cela ne signifie-t-il pas la même chose ? Autrement dit : se dévoiler et se découvrir. Connaissez-vous une religion comme l’Islam dont la domination s’est répandue à travers tout l’Orient et l’Occident ?

 

Ibn Zhafar a dit : « Seïroù s’est manifesté la prophétie du Messie est une montagne dans la région du Shâm. »

 

Elle se trouve près de Bethléem, le village où il est né. Le village de Seïr s’appelle ainsi jusqu’aujourd’hui ; la montagne avoisinante porte le même nom. La Thora dit que les descendants d’Esaü étaient les habitants de Seïr. Dieu ordonna à Moïse de ne pas leur faire de mal. Ainsi, la citation des trois montagnes devient tout à fait pertinente. Hira, lieu où le Prophète (r) reçut pour la première fois la révélation, est le plus haut sommet des environs de La Mecque. Il y a tellement de montagnes autour, qu’il y en aurait paraît-il, douze milles dans son périmètre. Cette région où le Coran est descendu pour la première fois s’appelle Farân jusqu’à nos jours.

 

Le désert entre le mont Sinaï et La Mecque porte le nom de Farân. Personne ne peut prétendre qu’après Jésus, un livre soit révélé quelque part dans ce pays ou qu’un prophète y soit venu. Par conséquent, il n’est pas possible d’expliquer l’apparition d’Allah sur les montagnes de Farân, si ce n’est que par l’avènement de Mohammed (r). Le Seigneur (I) a énuméré dans la Thora ces révélations selon l’ordre chronologique : la Thora, l’Évangile, et le Coran. Ces Livres saints représentent la lumière d’Allah et ils mènent à Sa voie.

 

L’avènement des trois grandes « religions »

 

Concernant le premier livre Il a dit : il est venu ou il s’est montré ; au sujet du deuxième il a précisé : il a resplendi ; et pour le troisième il a indiqué : il est apparu. La Thora est venue en effet comme les premières lueurs de l’aube ou de façon un peu plus intense. La révélation de l’Évangile a été comme le rayonnement du soleil procurant plus de lumière illuminant le droit chemin.

 

Quant au Coran, il est comparable au soleil ayant envahi le ciel. Par son entremise, le Prophète (r) a répandu la lumière d’Allah à travers l’Orient et l’Occident avec plus d’intensité que les deux Livres précédents à l’instar du soleil qui domine les deux horizons.[10] Ainsi, Allah qualifie le Coran de lampe lumineuse comme il a qualifié le soleil de lampe flamboyante. Or, l’humanité a plus besoin d’une lampe lumineuse qu’une lampe flamboyante dont l’utilisation est ponctuelle ; il est dit que celle-ci rayonne pendant une période déterminée tandis que la lampe lumineuse est indispensable à tout moment et n’importe où ; de jour comme de nuit, en public ou en privé.

 

Le Prophète a dit (r) : « Les horizons de la terre m’ont été rejoints ; l’Orient et l’Occident. Le règne de ma communauté va atteindre les frontières de ces horizons. »[11]

 

Par ailleurs, Allah (I) jure dans le Coran par ces trois localités dans le Verset suivant : (Par le figuier et l’olivier • Par le mont Sinaï • Par ce pays paisible • Nous avons créé l’homme de la plus belle façon • Nous l’avons ramené ensuite au plus bas degré •  À part les croyants ayant accompli les bonnes œuvres ; ils auront une récompense inépuisable • Pourquoi dès lors démentir le jugement ? • Allah n’est-il pas le meilleur des juges ?).[12] Il a donc juré par le figuier et l’olivier qui correspondent à la Terre sainte où ces arbres poussent, où Jésus est né, et où il a reçu l’Évangile. Il a ensuite juré par le mont Sinaï qui est la montagne d’où le Seigneur parla à Moïse ; Il l’appela à partir de l’arbre sur le lieu bénit qui se trouve dans le flanc droit de la vallée.

 

À suivre…

 

Par : Karim Zentici

http://mizab.over-blog.com/



[1] El A’râf ; 157

[2] Les Poètes ; 188

[3] Yûnâs ; 94

[4] Le tonnerre ; 43

[5] La vache ; 146

[6] Le repas céleste ; 83-84

[7] Le Voyage nocturne ; 107-108

[8] Deutéronome ; 33-1, 3 

[9] Voir La Genèse 21-21. Les exégètes juifs et chrétiens prétendent que le désert de Parân se trouve dans la péninsule du Sinaï au sud de la Palestine. Le passage en question relate l’histoire où Abraham abandonna sa servante et son fils (le père d’une future grande nation), désigné incorrectement par Isaac, dans le désert de Parân, l’endroit ou la mère des Arabes a miraculeusement découvert le puits de Zem Zem par l’intermédiaire de l’Archange Gabriel. (N. du T.)  

[10] Victor Hugo prend judicieusement le soleil en métaphore pour comparer entre la révélation de Jésus et celle de Mohammed. Voici le texte en question :

J’ai complété d’Issa la lumière imparfaite.

Je suis la force, enfants ; Jésus fut la douceur.

Le soleil a toujours l’aube pour précurseur. (N. du T.) 

[11] Rapporté par Muslim (2889).

[12] Sourate Les Figuiers

Partager cet article

Repost 0

commentaires