Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 16:02

2024 DSCN9542

 

 

Peut-on manger la chair de son frère !

(Partie 4) 

 

Rois, chassez la calomnie,

Ses criminels attentats,

Des plus paisibles états,

Troublent l’heureuse harmonie.

(Racine).

 

La langue et ses mauvais effets

 

Allah révèle : (Il n’y a aucun bien dans la plupart de leurs conversations intimes, sauf celles où l’on préconise de faire l’aumône, le bien, et de réconcilier entre les gens. Quiconque fait cela dans l’espoir de plaire à Allah, recevra bientôt de Sa part une récompense immense).[1] Selon ibn Kathîr, la plupart des paroles sont négatives (ou sans intérêt) si ce n’est celles qui portent sur les sujets évoqués dans le Verset. Selon Um Habîb, le Messager d’Allah (r) a déclaré : « Toutes les paroles du fils d’Adam sont contre lui sauf quand il évoque Allah (Y) ou fait la morale aux gens (ordonne le bien et interdit le mal). » Sufiân a fait le commentaire suivante : « N’as-tu pas entendu Allah dire dans Son Livre : (Il n’y a aucun bien dans la plupart de leurs conversations intimes, sauf celles où l’on préconise de faire l’aumône, le bien, et de réconcilier entre les gens). C’est exactement cela ! N’as-tu pas entendu non plus Allah dire dans Son Livre : (Le jour où l’Esprit et les anges se tiendront en rang et où personne n’aura droit à la parole si ce n’est après avoir reçu la permission du Miséricordieux, qui sera prise pour dire uniquement la vérité). C’est exactement cela ! N’as-tu pas entendu enfin Allah dire dans Son Livre : (Par les temps ! L’homme est en perdition, etc.)[2]C’est exactement cela ! »[3] Selon Um Kalthûm bint ‘Uqba, j’ai entendu dire le Messager d’Allah (r) : « Celui qui réconcilie entre les gens n’est pas un menteur car il propage le bien ou il parle en bien. »[4] Selon Um Dardâ, selon Abû Dardâ, le Messager d’Allah (r) a dit : « Vous informerais-je d’une action meilleure en degré que le jeûne, la prière, et l’aumône ?

-                   Bien sûr ! Cher Messager d’Allah !

-                   Réconcilier entre deux amis. Divisez entre deux amis a-t-il dit est destructeur. »[5]

 

Selon Abû Huraïra, le Prophète (r) a déclaré : « Le croyant est le miroir et le frère du croyant ; Il l’empêche de se perdre et il prend soin de loin. »[6] Il l’empêche de se perdre (…) et il prend soin de lui en prenant sa défense et en œuvrant dans le sens de ses intérêts.[7] Selon Abû Dardâ : « Vous informerais-je d’une chose qui est plus avantageuse pour vous que l’aumône et le jeûne ? Concilier entre deux amis. En vérité, la haine est destructrice (mot à mot : elle rase tout). »[8] (Quiconque fait cela dans l’espoir de plaire à Allah) : en vouant une intention exclusive au Seigneur (Y) et dans l’espoir de gagner Sa récompense. (recevra bientôt de Sa part une récompense immense) : c’est-à-dire un salaire énorme et généreux.[9]

 

(Il n’y a aucun bien dans la plupart de leurs conversations intimes). E-Shawkânî nous enseigne à propos de ce Verset que de nombreux Hadith vantent les mérites du silence, mettent en garde contre les dérives au niveau des paroles, incitent à retenir sa langue et à réconcilier entre les personnes fâchées.[10] Pour ibn el Qaïyam (…) la langue tient une place que n’ont pas les autres organes. Tous les matins en effet les membres du corps renient la langue en lui disant : crains Dieu ! Car nous dépendons de toi ; si tu te tiens droite nous restons droits mais si tu dévies alors nous dévions avec toi. Si la plupart des gens sont jetés en Enfer sur leur visage, c’est en raison des effets de la langue. Il n’y pas d’autre alternative ; les paroles qui sortent de la bouche de l’homme peuvent plaire ou ne pas plaire à Allah et à son Messager.[11] Allah (I) révèle : (Il ne prononce pas une parole sans qu’il n’ait de gardien à l’affût).[12] (Des gardiens vous surveillent • Des nobles scribes • Qui savent ce que vous faites).[13]

 

Selon Abû Huraïra (t), le Prophète (r) a dit : « Quiconque croie en Allah et au Jour du Jugement Dernier qu’il dise du bien ou qu’il se taise. »[14] Selon Abû Musa (t) : « J’ai demandé : Cher Messager d’Allah ! Quel est meilleur Islam ?

-                   C’est le fait d’épargner les musulmans de sa langue et de sa main. »[15]

Ce Hadith formule l’interdiction de porter atteinte aux musulmans par les paroles ou les actes. Le meilleur des croyants est ainsi celui qui ne fait pas de mal aux membres de la religion musulmane. Cela implique d’être altruiste et dévoué envers ses frères. Selon Sahl ibn Sa’d, le Messager d’Allah (r) a déclaré : « Celui qui me garantit de contenir sa langue et ce qu’il y a entre ses jambes, je lui garantie le Paradis. »[16] Les pires malheurs qui puissent arriver sur terre à l’homme proviennent de la langue et du sexe, si quelqu’un parvient à les préserver, il est sûr de se préserver du plus grand mal.

 

Selon Abû Huraïra (t), j’ai entendu dire le Prophète (r) : « Une parole prononcée à la légère peut faire trébucher l’individu en Enfer à une distance plus longue que celle entre l’orient et l’occident. »[17] Selon Bilâl ibn el Hârith el Muzanî (t), le Messager d’Allah (r) a affirmé : « Allah (I) écrit Son Agrément pour une parole prononcée par un individu n’ayant pas pensée qu’elle aurait pu attendre ce mérite, et cela jusqu’au Jour de Sa rencontre. Et Il (I) écrit Sa Colère pour une parole prononcée par un individu n’ayant pas pensée qu’elle aurait pu atteindre cette gravité, et cela jusqu’au Jour de Sa rencontre. »[18] Sufiân ibn ‘Abd Allah (r) a demandé au Prophète (r) : « Parle-moi d’une chose avec laquelle je peux me prémunir.

-                   Dis : mon Seigneur est Allah ; ensuite, suis le droit chemin.

-                   Cher Messager d’Allah ! Quelle est la chose dont tu crains le plus pour moi ?

-                   Ceci, a-t-il répondu en ayant pris sa langue entre les doigts. »[19]

Dans un Hadith jugé faible, le Messager d’Allah (r) a dit, selon ibn ‘Omar : « Ne parlez pas beaucoup sans évoquer le Seigneur, car beaucoup parler sans évoquer le Seigneur endurcit le cœur. Les personnes les plus éloignées d’Allah sont celles dont le cœur est endurci. »[20] ‘Uqba ibn ‘Âmir (t) a demandé : « Cher Messager d’Allah ! Comment être épargné (par les épreuves) ?

-                   Retiens ta langue, contente-toi de ton foyer, et pleure pour tes fautes ! »[21]

Selon Abû Huraïra, le Messager d’Allah (r)  a dit : « Savez-vous quelles sont les choses qui font le plus entrer les gens en Enfer ?

-                   Allah et Son Messager le savent mieux !

-                   Les deux organes : la langue et le sexe. Les choses qui fait le plus entrer les gens au Paradis, ce sont la piété (la crainte d’Allah) et la vertu (le bon comportement). »[22]

 

Selon Abû Huraïra, le Messager d’Allah (r)  a dit : « Allah vous agrée trois choses et Il vous désapprouve trois choses : Il vous agrée de l’adorer sans lui vouer aucun associé, de s’attacher tous ensemble à la Corde d’Allah sans se diviser, de donner conseil à votre gouverneur. Et Il vous désapprouve : les bavardages, de poser trop de questions, et de gaspiller ses biens. »[23] Selon ibn ‘Omar : « Il suffit pour mentir de raconter tout ce qu’on entend. »[24]

 

Selon Abû Huraïra, le Prophète (r) a affirmé : « les pires membres de ma communauté, sont ceux qui ont de belles paroles (les diserts), qui parlent trop (prolixes) et facilement (loquaces), tandis que les meilleurs membres de ma communauté sont ceux qui ont le meilleur comportement. »[25] Selon Jâbir (t), le Messager d’Allah (r) a déclaré : « Les personnes que j’aime le plus de ma communauté et qui seront assis le plus près de moi le Jour de la Résurrection, ce sont ceux qui ont le meilleur comportement. Par contre, les diserts (Tharthârûn), les prolixes (Mutashaddiqûn), et les loquaces (Mutafaïhiqûn) seront les plus loin de moi le Jour de la Résurrection.

-                   Cher Messager d’Allah ! Nous connaissons déjà les diserts et les prolixes, mais renseigne-nous au sujet des loquaces ? ont demandé les Compagnons.

-                   Ce sont les orgueilleux a-t-il assuré. »[26]

               

Les Tharthârûn parlent trop et avec affectation, les Mutashaddiqûn méprisent les autres avec leur discours et ils accentuent leur prononciation pour être imbus d’eux-mêmes et de leurs discours, et les Mutafaïhiqûn accentuent leur prononciation et ils s’étendent dans la parole en utilisant un vocabulaire compliqué par dédain envers les autres et pour afficher leur supériorité. Selon Abû Sa’îd el khudri (t), le Prophète (r) a dit : « Tous les matins, les membres du corps renient la langue en lui disant : crains Dieu ! Car nous dépendons de toi ; si tu te tiens droite nous restons droits mais si tu dévies alors nous dévions avec toi. »[27]

 

Selon Abû Huraïra, le Messager d’Allah (r) a déclaré : « Le croyant est généreux et naïf tandis que le pervers est fourbe et avide. »[28] La personne naïve n’est pas consciente du vice et ne cherche pas à s’en éclairer, non qu’elle soit ignorante mais parce que son noble comportement lui commande d’être ainsi, et de surcroît elle n’est pas fourbe. Le pervers est une personne qui sombre dans les péchés et le vice, si elle est fourbe elle s’emploie à semer la discorde entre les gens et à corrompre la femme des autres. Si elle est avide et avare, elle est bassement attirée par l’argent.[29]

 

Mu’âdh ibn Jabal (t) a demandé : « Cher Messager d’Allah ! Informe-moi d’une œuvre qui me fera entrer au Paradis et qui m’éloignera de l’Enfer.

-                   Tu m’as demandé une chose bien grave, mais elle est facile pour la personne à qui Allah (I) l’aura rendu facile. Adore Allah sans rien lui associer, observe la prière, verse l’aumône, jeûne le mois du Ramadhan, et fait le pèlerinage. Il a dit ensuite : veux-tu que je t’oriente vers les portes du bien ? Le jeûne est une protection, l’aumône éteint les péchés comme l’eau éteint le feu, et la prière au milieu de la nuit. Puis, il a récité : (Ils se détachent de leur couche…en récompense à leurs actions).[30] Voulez-vous que je vous informe a-t-il poursuivi de l’essence de la religion, sa colonne vertébrale, et son sommet ?

-                   Bien sûr Cher Messager d’Allah ! ai-je répondu.

-                   L’essence de la religion c’est l’Islam, sa colonne vertébrale c’est la prière, et son sommet c’est le Jihâd. Il a dit ensuite : Voulez-vous que je vous informe comment préserver tout ceci ?

-                   Bien sûr Cher Messager d’Allah ! ai-je répondu.

-                   Retiens ta langue !

-                   Cher Prophète d’Allah ! Nous est-il tenu rigueur de nos paroles ?

-                   (…) Mu’âdh ! Les gens sont-ils jetés sur leur visage (ou a-t-il dit sur leur narine) en Enfer pour d’autres raisons que les effets de leurs langues ! »[31]

 

Tenir, contenir, et garder sa langue, est à l’origine de tous les biens ; celui qui arrive à préserver sa langue, il aura préservé, maîtrisé, et consolidé sa religion. Les effets ou les fruits de la langue correspondent à la rétribution et à la punition qu’encourent les paroles interdites. L’homme sème par sa parole et ses actes les bonnes et les mauvaises actions pour en récolter les fruits le Jour de la Résurrection. Quiconque sème le bien dans ses paroles et ses actes récolte le bonheur tandis que le mal sur terre engendre le regret dans l’Au-delà. Le Hadith précédent de Mu’âdh exprime que la plupart des gens entre en Enfer à cause de leurs langues. Il faut y compter l’association qui est le péché par excellence et le faux témoignage dans un deuxième temps… il faut compter notamment la sorcellerie, la diffamation, et autre parmi les grands et les petits péchés à l’exemple du mensonge, de la médisance, de la calomnie. La parole accompagne et soutient souvent les mauvaises œuvres.

 

Ibn el Qaïyam souligne à ce sujet : « Le plus grand châtiment qui peut frapper un individu, c’est d’avoir le cœur endurci et d’être éloigné de Son Seigneur… quatre facteurs sont à l’origine du phénomène du cœur endurcit lorsqu’ils sont utilisés à outrance : la nourriture, le sommeil, la parole, et les fréquentations. »[32] Le cœur se corrompt s’il est distrait du rappel d’Allah, et s’il se sent à l’abri de Son châtiment. À l’inverse, il s’épanouit grâce à la crainte vouée à Son Seigneur, et à Son évocation. Si le cœur est enclin au Seigneur, celui-ci se calme et s’apaise mais s’il est lâché au milieu des gens, il y règne la dépression et l’angoisse.[33]

 

 

À suivre…

 

Par : Karim Zentici

http://mizab.over-blog.com/

 

 



[1] Les femmes ; 114

[2] Les temps ; 1

[3] Sheïkh el Albânî l’a considéré faible dans Dha’îf el Jâmi’ (4283).

[4]Voir : Silsilat el Ahâdîth e-Sahîha(545).

[5] Rapporté par Abû Dawûd (4119) et e-Tirmidhî qui a fait le commentaire suivant : « Hadith bon et authentique » ; voir : Sahîh el Jâmi’ (2595).

[6] Hadithconsidéré bon ; voirSilsilat el Ahâdîth e-Sahîha de l’Albânî (6/923).

[7] El Adab el Mufrad (p. 90).

[8] Hadith dont la chaîne est authentique ; voir : el Adab el Mufrad (149).

[9]Voir : Tafsîr ibn Kathîr.

[10]Voir : Voir : Fath el Qadîr.

[11] Madârij e-Sâlikîn (1/115).

[12] Qaf ; 18

[13] La fracture ; 10-12

[14] Rapporté par el Bukhârî et Muslim ; voir : Mishqât e-Masâbîh (4343).

[15] Rapporté par el Bukhârî (4) et Muslim (162).

[16] Rapporté par el Bukhârî (6109) et Muslim.

[17] Rapporté par el Bukhârî (6112) et Muslim (50).

[18] Hadith bon et authentique ; voir : Sahîh e-Targhîb wa e-Tarhîb (2878).

[19] Hadith bon et authentique ; voir : Sahîh e-Targhîb wa e-Tarhîb (2862).

[20] Voir : Dha’îf el Jâmi’ (6265).

[21] Hadith considéré bon ; voir : Sahîh e-Targhîb wa e-Tarhîb (2741).

[22] Hadith considéré bon ; voir : el Adab el Mufrad (289).

[23] Hadith authentique rapporté par Muslim ; voir notamment : Riâdh e-Sâlihîn (2330).

[24] Cette annale est authentique ; voir : el Adab el Mufrad (884).

[25] Hadith authentique ; voir : Sahîh el Jâmi’ (6017).

[26] Hadith bon ; voir : Sahîh el Jâmi’ (2201).

[27] Hadith considéré bon ; voir pour l’explication : Madârij e-Sâlikîn d’ibn el Qaïyam (1/115).

[28] Hadith authentique ; voir : Silsilat el Ahâdîth e-Sahîha (935) et el Adab el Mufrad (145).

[29]Voir : el Adab el Mufrad (145).

[30] La prosternation ; 16-17

[31] Hadith bon et authentique ; voir : Sahîh e-Targhîb wa e-Tarhîb (2866).

[32] El Fawâid d’ibn el Qaïyam (p. 97).

[33] Idem p. 98

Partager cet article

Repost 0

commentaires