Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 10:20

L’élévation et le retour de ‘Issa sur terre

(Partie 2/3)

Par Sheïkh : D. Mohammed ibn khalîl Harrâs

Allah révèle dans la sourate La famille de ‘Imrân, concernant l’annonce faite à Mariam au sujet de son fils : (Il parlera aux hommes au berceau et à l’âge mûr et il sera parmi les justes).[1] Allah (Y) révèle également dans la sourate Le Repas Céleste en s’adressant à ‘Issa : (Quand Allah a dit : Ô ‘Issa fils de Mariam ! Rappelle-toi de Mes bienfaits offerts à toi et à ta mère, quand Je t’ai assisté par le Saint Esprit pour te faire parler aux hommes au berceau et à l’âge mûr).[2]

D’après ibn Jarîr, ‘Issa a déjà parlé aux hommes au berceau et il leur parlera à nouveau lorsqu’il va tuer l’Antéchrist alors qu’il sera à l’âge adulte.

D’après ibn Jarîr également, il ne va pas mourir avant de tuer l’Antéchrist. Puis, il pourra mourir. Ce Verset veut nous faire connaître un événement surnaturel. Selon la plupart des savants en effet, Jésus (u) monta au ciel à l’âge de trente trois ans et ce dernier vivra quarante ans après son retour sur terre comme nous l’informe un Hadith authentique ; une autre annale qu’ibn Jarîr rapporte selon Ka’b el Akhbâr avec une chaîne narrative authentique, parle de vingt quatre ans. Selon une troisième hypothèse, il restera sept ans sur terre pour mourir à l’âge de quarante ans mais la première hypothèse est la bonne.

(Quand l’exemple de ‘Issa fut donné, ton peuple se détourna • ils dirent : nos divinités sont-elles meilleures ou bien cet homme ? S’ils te donnent cette réponse, c’est pour te contester car ces gens-là aiment la querelle • Il est simplement un serviteur que Nous avons comblé de bienfaits ; Nous en avons fait un exemple pour les tribus d’Israël • Si Nous avions voulu Nous vous aurions substitué par des anges pour en faire des successeurs sur terre • Il est le signe de l’Heure n’en ayez aucun doute et suivez-moi ! Voici le droit chemin).[3]

L’érudit ibn Kathîr fait savoir concernant l’explication du Verset : (Il est le signe de l’Heure)[4] : « Nous avons précédemment précisé à travers l’exégèse d’ibn Ishâq que le signe (‘Ilm) en question correspond aux miracles qui ornent la mission de ‘Issa (u) ayant ressusciter les morts, guéri l’aveugle et le lépreux, etc. mais cette exégèse est sujette à discussion. Une autre explication encore moins pertinente et que rapporte Qatâda selon el Hasan el Basrî et Sa’îd ibn Jubaïr, assume que le pronom personnel « il » reviendrait au Coran.

En réalité, il revient à ‘Issa (u) à qui le contexte est consacré. Le Verset signifie ainsi qu’il va redescendre sur terre avant la fin des temps comme le confirme l’Auteur de ces Paroles : (Nul parmi les gens du Livre ne va pas croire en lui avant sa mort) c’est-à-dire avant la mort de ‘Issa (r). Puis, le Jour de la Résurrection il se fera un témoin contre eux. Une autre lecture du Verset vient confirmer ce sens ; celle-ci formule que le retour de ‘Issa fils de Mariam (u) avant le Jour de la Résurrection est un signal (‘Alam) de la fin du monde. Cette exégèse a notamment été soutenue par Abû Huraïra, ibn Abbâs, Abû el ‘Âliya, Abû Mâlik, ‘Ikrima, el Hasan, Qatâda, e-Dhahhâq, etc. sans compter que selon des Hadith communément transmis, le Messager d’Allah (r) informe que ‘Issa va revenir sur terre où il va régner en un chef sage et juste. »

D’après el Bukhârî et Muslim, selon Abû Huraïra (t), le Messager d’Allah (r) a déclaré : « Par Celui qui détient mon âme entre Ses Mains ! ‘Ibn Mariam va bientôt descendre parmi vous ; il sera un homme sage et juste. Il va briser la croix, tuer le porc, lever le tribut, et distribuer tellement d’argent qu’il ne trouvera personne pour l’accepter si bien qu’une seule prosternation vaudra mieux que toutes les richesses de ce bas monde. »[5] Voici la version d’el Bukhârî. Quant à Muslim, la plus longue de ses versions précise : « Par Celui qui détient mon âme entre Ses Mains ! ‘Ibn Mariam va bientôt descendre parmi vous ; il sera un homme sage et équitable. Il va briser la croix, tuer le porc, lever le tribut, et distribuer tellement d’argent qu’il ne trouvera personne pour l’accepter. »[6] Une certaine version propose en complément : « si bien qu’une seule prosternation vaudra mieux que toutes les richesses de ce bas monde. »[7] C’est le même énoncé que celui d’el Bukhârî précédemment cité. Les deux recueils e-Sahîh rapportent immédiatement après ce Hadith dans la version d’Abû Huraïra, l’explication suivante : « Ensuite, Abû Huraïra a dit : si vous voulez vous pouvez lire le Verset : (Nul parmi les gens du Livre ne va pas croira en lui avant sa mort et le Jour de la Résurrection, il sera contre eux un témoin).[8]

Toujours d’après el Bukhârî et Muslim, selon Abû Huraïra (t), un Hadith nous apprend : « Que ferez-vous lorsque ‘Issa le fils de Mariam descendra au milieu de vous alors que votre chef sera issu des vôtres ? »[9] Or, comme il est notoire pour tout musulman, tout Hadith que ces deux références s’accordent à rapporter constitue l’information la plus sûre et la plus crédible qui soient après le Livre d’Allah (U).

D’après Muslim dans son recueil e-Sahîh, selon ibn e-Zubaïr, qui a entendu dire Jâbir ibn ‘Abd Allah, j’ai entendu dire le Prophète (r) : « Il y aura toujours une partie de ma communauté qui combattra sur la vérité et qui triomphera jusqu’au Jour de la Résurrection. Dès lors a-t-il poursuivi, ‘Issa le fils de Mariam (u) va descendre sur terre. Leur émir lui dira : « Viens présider la prière !

  • non ! Répondra-t-il, vous êtes les émirs les uns des autres par honneur de la part d’Allah envers cette communauté. » »[10]

D’après Muslim, selon Nâfi’, selon ‘Abd Allah ibn ‘Omar (t), le Messager d’Allah (r) a évoqué un jour au milieu des gens l’Antéchrist en disant : « Allah (I) n’est pas borgne tandis que l’Antéchrist est borgne de l’œil droit, on dirait un raisin flétri. »

Le Messager d’Allah (r) a déclaré, poursuivit-il : « Je me suis vu cette nuit en songe auprès de la Ka’ba. Je vis un homme brun au teint comme il n’en existe pas meilleur. Les mèches de ses cheveux lui pendaient sur les épaules, et lui faisaient dégouliner de l’eau sur le visage. Les mains appuyées sur les épaules de deux hommes, il tournait autour de la Maison d’Allah.

  • Qui est cet homme ? Leur demandai-je.
  • C’est le Christ fils de Mariam, m’assuraient-ils.

J’ai ensuite aperçu derrière lui un homme trapu et aux cheveux crépus. Il était borgne de l’œil droit, parmi les gens il ressemblait physiquement le plus à ibn Qotn. Les deux mains posées sur les épaules de deux hommes, il tournait autour de la Maison d’Allah.

  • Qui est cet homme ? M’enquerrai-je.

C’est l’Antéchrist, m’a-t-on appris. [11]

D’après Muslim dans le livre el Hadj au niveau du chapitre Ihlâl e-Nabi (r) wa Hadiyhi, selon Abû Huraïra, le Messager d’Allah (r) a dit : « Par Celui qui détient mon âme entre Ses Mains ! Ibn Mariam va se sacraliser à partir du défilé de Rawhâ pour faire ou le Hadj ou la ‘Umra ou bien pour les faire l’un après l’autre. »[12] Ce Hadith est rapporté également par Ahmed.

D’après Ahmed, selon Abû Huraïra, le Messager d’Allah (r) a dit : « ‘Ibn Mariam va descendre pour tuer le porc, supprimer la croix, distribuer … tellement d’argent qu’il ne trouvera personne pour l’accepter, et abolir l’impôt. Il ira à Rawhâ à partir duquel il fera ou le Hadj ou la ‘Umra ou les deux en même temps. »[13]

D’après l’Imâm Ahmed, selon Abû Huraïra, le Prophète (r) a dit : « Les Prophètes sont les frères d’un même père ; leurs mères sont différentes mais leur religion est unique. Je suis le plus légitime des hommes envers ‘Issa le fils de Miriam car il n’y a eu aucun prophète entre nous. Il va bientôt descendre alors reconnaissez-le. C’est un homme bien proportionné dont le teint tend entre le rouge et le blanc. Il portera deux vêtements jaunâtres. On a l’impression que des gouttes dégoulinent sur son visage bien que ses cheveux ne soient pas mouillés. Il va tuer le porc, casser la croix, abolir le tribut, et inviter les hommes à l’Islam. Allah va anéantir à cette époque toutes les confessions en dehors de l’Islam, et Il fera périr l’Antéchrist à cette même époque. Dès lors, la paix va régner sur terre ; le lion va paître avec les chameaux, le tigre avec les vaches, et le loup avec les moutons. Les enfants vont s’amuser avec les serpents sans se faire mal. ‘Issa va demeurer quarante ans sur terre. Puis, il va mourir et les musulmans vont prier sur lui. »[14]

D’après Muslim dans son recueil e-Sahîh, selon Abû Huraïra, le Messager d’Allah (r) a dit : « L’Heure ne sonnera pas avant que les romains ne fassent campement à el A’mâq –ou à Dâbiq -. Dès lors, une armée de Médine dont les guerriers seront les meilleurs hommes de la terre de leur époque, va sortir à leur rencontre. Quand les deux armées seront en ligne, les romains vont s’écrier : « Laissez-nous combattre seuls à seuls ceux qui ont fait capturer les nôtres !

  • non ! Par Allah ! Répondrons les musulmans. Nous ne vous laisserons jamais seuls à seuls avec nos frères. »

Puis, les hostilités vont commencer. Un tiers à qui Allah ne pardonnera jamais sera mis en déroute. Un tiers, dont les hommes seront les meilleurs martyrs auprès d’Allah va périr. Un tiers, dont les hommes ne seront jamais éprouvés (ou troublé), aura la victoire, et conquerra Constantinople. Pendant le partage du butin, alors que les épées seront pendues aux oliviers, un démon va s’écrier au milieu des vainqueurs : « l’Antéchrist vous a succédé dans vos demeures ! » Ils lèveront le camp mais la nouvelle s’avèrera fausse. Cependant, quand ils vont fouler les terres du Shâm, il va sortir réellement.

Au cours des préparatifs de la bataille, au moment même où les combattants organiseront les rangs, la prière se fera annoncer. Au cœur de cet événement, ‘Issa fils de Mariam va descendre du ciel, et présider la prière.[15] Quand l’ennemi d’Allah le verra, il va fondre comme le sel fond dans l’eau. S’il le laissait ainsi, il se dissoudrait totalement jusqu’à périr, mais Allah le fera mourir entre les mains de ‘Issa, pour lui faire exhiber son sang de sa lance. »[16]

D’après Ahmed, selon ‘Abd Allah ibn Mas’ûd, le Messager d’Allah (r) a dit : « La nuit de mon Ascension, j’ai rencontré Ibrahim (u), Moussa (u), et ‘Issa (u). Ils se sont entretenus sur la fin du monde. Ils ont commencé par interroger Ibrahim qui répondit ainsi : « Je n’en ai aucun savoir. » Puis, ils demandèrent à Mussa qui répondit également : « Je n’en ai aucun savoir. » Ils passèrent enfin la parole à ‘Issa qui assura : « Quant au moment de son déclanchement personne n’en a connaissance en dehors d’Allah.

Mais Allah (U) m’a révélé que l’Antéchrist va sortir, et que je serais muni ce jour-là de deux bâtons (ou de deux fines épées ndt.). Dès qu’il me verra, il va fondre comme du plomb. Allah le fera périr dit-il, dès qu’il me verra. Ce jour-là les pierres et les arbres diront : « Hé musulman ! Il y a derrière moi un infidèle ! Viens donc le tuer ! » Allah les fera tous périr. Mais quand les gens retourneront dans leur pays, Gog et Magog feront leur apparition, et (déferleront de toutes parts).[17] Ils fouleront la terre des hommes et ne vont rien laisser sur leur passage sans le saccager. Ils ne passeront pas près d’un point d’eau sans le vider. Les hommes vont alors se plaindre à Allah et l’Implorer contre eux. Dès lors, Allah les fera périr jusqu’au dernier à tel point que la terre sera infester de leur odeur. Allah fera tomber une pluie et leurs dépouilles seront emporter puis jeter à la mer. Allah (U) m’a révélé qu’à cette période, l’Heure sera aussi proche que les dernières heures de la femme enceinte dont la famille ne sait à quel moment du jour ou de la nuit, celle-ci va-t-elle accouchée. »[18]

Extrait du livre : Fasl el Maqâl fî Raf’ ‘Îsâ Hayan wa Nuzûluhu Li Qatl el Masîh e-Dadjâl Maison d’édition : Dar-Ar-Tarbiya.

Traduit par : Karim Zentici

[1] La famille de ‘Imrân ; 46

[2] Le Repas Céleste ; 110

[3] Les ornements ; 57-61

[4] Les ornements ; 61

[5] Rapporté par el Bukhârî (3448).

[6] Rapporté par el Bukhârî (2222, 2472) et Muslim (155).

[7] Idem.

[8] Les femmes ; 159

[9] Rapporté par el Bukhârî (3449) et Muslim (155).

[10] Rapporté par Muslim (156).

[11] Rapporté par Mouslim (169) [ce Hadith est également rapporté par el Bukhârî (3440, 3439) (N. du T.)]

[12] Rapporté par Muslim (1252) et Ahmed (7231).

[13] Rapporté par Ahmed dans son recueil el Musnad (7843). Sheïkh el Albânî a fait le commentaire suivant dans Qisat el Masîh (p. 99) : « La chaîne narrative de ce Hadith est authentique, celle-ci est conforme aux conditions de Muslim qui a rapporté l’histoire du passage de ‘Issa à e-Rawhâ. »

[14] Rapporté par Ahmed dans el Musnad (7843). Sheïkh el Albânî l’a authentifié dans Silsilat e-Sahîha (2182) [el Bukhârî (3443), et Muslim (2365) rapportent également ce Hadith, il aurait été plus adéquat de la part de l’auteur non seulement de le mentionner mais qui plus est de le faire en premier lieu (N. du T.)]

[15] C’est une autre prière que celle qui se fera en présence du Mehdi, et que ‘Issa refusera de présider (N. du T.).

[16] Rapporté par Muslim (2897).

[17] Les Prophètes ; 96

[18] Rapporté par Ahmed dans el Musnad (3546) et ibn Mâja (4081) [Sheïkh el Albânî l’a considéré faible avec cet énoncé dans Dha’îf Sunan ibn Mâja (N. du T.)]

Partager cet article

Repost 0
Publié par mizab
commenter cet article

commentaires